Les frères Chompret, dirigeants du fabricant de profilés DZ Aluminium, près de Strasbourg, ont repris la métallerie Antonietti, dans le Pays de Montbéliard. Ils reconstituent le carnet de commande du fabricant de clôtures et portails, portes en acier et murs rideaux pour le bâtiment en cherchant des marchés, publics et privés, jusqu’à Dijon.


Société historiquement implantée dans le Pays de Montbéliard, à Exincourt, la métallerie Antonietti retrouve une seconde vie à l’initiative des frères Chompret, les actionnaires de DZ Aluminium à Geispolsheim (Bas-Rhin).
C’est à la barre du tribunal que Henri et François-Xavier Chompret reprennent l’entreprise au moisde septembre 2019 en conservant 21 des 26 salariés.  « La société se portait mal depuis des années, notre motivation était de rebâtir une affaire viable et performante reposant sur une notoriété élevée dans le pays de Montbéliard car elle existe depuis 1947 », explique Henri Chompret, co-gérant.

Les nouveaux actionnaires sont de la partie depuis une dizaine d’années. D’une société de négoce lorsqu’ils l’ont rachetée en 2013, DZ Aluminium (chiffre d’affaires de 4 millions d’€, 12 salariés) est devenue un fabricant de profilés d’aluminium, tôles thermolaquées et sous-ensembles métalliques pour une clientèle d’artisans. « Nous pensions à une croissance externe pour élargir un périmètre de livraison qui s’étendait de Metz à Montbéliard. »

 
crri

Depuis le nord de la Franche-Comté, la zone de prospection peut maintenant s’étendre jusqu’à Dijon et l’ensemble de la région. « Nous sommes venus pour rester car il y a une sous-offre en Bourgogne-Franche-Comté et il serait regrettable de négliger le savoir-faire de l’équipe dans les métiers de la serrurerie et des menuiseries métallique et aluminium », rassurent les repreneurs.
À preuve, ils recherchent activement un nouveau pied à terre dans le Pays de Montbéliard, des locaux plus modernes et moins énergivores que le vaste hangar où sont  actuellement fabriqués clôtures et portails, portes en acier ainsi que des murs rideaux pour les marchés de l’industrie, du tertiaire et du logement.


Synergies avec DZ Aluminium

antoniettizoom
Travail sur le profilé d'une menuiserie. © Traces Ecrites

Le développement s’appuie la consolidation de l’équipe de poseurs (un tiers de l’effectif actuel, les uns spécialisés dans l’acier, les autres dans l’aluminum). La pose est « le coeur du métier  » selon Henri Chompret, car de sa qualité résulte celle du chantier. L’entreprise dispose aussi un dessinateur pour les pièces les plus complexes arborant une architecture particulière.
En six mois, quelques beaux marchés ont été décrochés, « autant dans le public que le privé », précise le dirigeant. À l’instar des 321 fenêtres qu’Antonietti est en train de remplacer à l’hôtel du département de la Haute-Saône, à Vesoul. Ou encore l’installation de murs rideaux sur les 3.000 m2 de « Bio Innovation » dans la zone de Temis Santé à Besançon qui seront livrés d’ici l’été.

 

BPBFC

La feuille de route comprend aussi un important volet ressources humaines. « Pour se projeter dans l’avenir, il nous faut faire une évaluation des compétences des salariés et trouver des synergies avec DZ Aluminium, devenue fournisseur de la métallerie franc-comtoise. »
Les objectifs sont ambitieux : doubler le chiffre d’affaires dans les 5 ans, à 7 millions d’€. Cette année, il devrait atteindre 2 millions d’€.

antoniettiun
Antonietti cherche des synergies avec DZ Aluminium, au niveau des compétences et des achats. © Traces Ecrites
Qui sont François-Xavier et Henri Chompret 

fereschompret
Henri Chompret (à gauche) et François-Xavier, co-gérants d'Antonietti et de DZ Aluminium. © Traces Ecrites
Les frères Chompret, fils de général, ont un point commun : ils sont tous les deux d’anciens officiers de l’Armée de terre. Henri, l’aîné, au grade de capitaine pendant 15 ans, François-Xavier, lieutenant colonel pendant 18 ans. Le premier avait fait l’Ensam à Bordeaux, le second Saint-Cyr.
Henri, 47 ans, ayant fait une petite incursion dans le bâtiment comme directeur de travaux avant de reprendre DZ Aluminium avec son frère, c’est lui qui s’occupe de la production. François-Xavier, 45 ans se consacre à la gestion.
Chez Antonietti, l’aîné est le directeur général, le cadet directeur général délégué. Chez DZ Aluminium, c’est l’inverse.

Commentez !

Combien font "9 plus 4" ?