MÉCANIQUE/HAUTE-SAÔNE. Tête de pont et animateur d’un petit pôle d’entreprises de mécanique, Eric David ne sait plus où donner de la tête tant sa clientèle le presse de toutes parts.

Ici, pour assurer une trempe par induction sur métaux nobles ; là, pour reconstruire entièrement un four de traitement de verre d’éprouvettes ; ailleurs pour imaginer ou carrément réaliser une machine spéciale, voire très spéciale, à destination des fromageries ou de l’industrie pharmaceutique.

L'histoire d'un chef d'entreprise tout simplement heureux.

 

ith
Trempe par induction sur métal qui évite une sous-traitance en Haute-Savoie.

 

Il faut bien suivre Eric David à travers les 3.000 m2 de son site sur la zone Les Giranaux, à Gray (Haute-Saône). Ce touche-à-tout de génie en mécanique vous expliquera, plan à l’appui, les sociétés qui y travaillent et qu’il a, soit fondées, soit reprises, voire revendues.

 

En 1998, il crée la société ACRI qui conçoit et réalise des machines spéciales à destination de la pharmacie et des fromageries pour, notamment, frotter ou façonner les fromages. Elle atteindra les 12 personnes avec un bureau d’études intégré, un atelier de chaudronnerie inox et une machine de découpe à jet d’eau.

 

banquepopulaire 

 

Revendue en 2009, ACRI fera hélas faillite cinq ans plus tard, mais renaîtra de ses cendres sous le nom d’Acsitec, grâce à Franck Revillon qui a été le bras droit d’Éric David dans une vie professionnelle antérieure.

 

Eric David rachète en 2002 à Daniel Projean DPI, spécialisée dans l’usinage, pour s’éviter un volume trop important de sous-traitance et la revendra l’an dernier à son chef d’atelier qui n’est autre que Damien Projean, le fils du fondateur.

 

ericdavid
Eric David.

 

Un appui précieux pour la medtech Crossject

 

Depuis 2011, Éric David développe aussi une activité de trempe par induction sur métaux nobles avec ITH, pour Induction Traitement Thermique.

 

Créée avec 500 000 € d’investissement et exploitée avec 50 000 € réinjectés tous les ans depuis pour parfaire les process de trempe et de chauffe, ITH réalise 1,1 million d’€ de chiffre d’affaires avec 6 équivalents temps plein.

 

decoupejeteau
Découpe au jet d'eau chez Acsitec.

 

« Nous faisons des applications très particulières sur des aciers inox spéciaux pour centrale nucléaire, de l’Inconel® ou de l’Invar® (Ndlr : deux marques déposées d'alliages, nickel chrome pour le premier, nickel fer pour le second), tous deux des alliages spécifiques », explique le dirigeant.

 

Si l’on pénètre plus avant dans ses locaux, on découvre une machine de traitement des verres d’éprouvettes qu'Eric David a entièrement remontée pour la société Crossject, le développeur de la seringue sans aiguille baptisée ZENEO® pour médicaments auto-injectables.

 

Très satisfait de la prestation, Patrick Alexandre, le président fondateur de cette medtech implantée à Dijon, a décidé de localiser sur place un établissement selon le principe de l’entreprise étendue, non seulement pour cette activité, mais également pour l’assemblage de l’actionneur.

 

exercice_illegal_boucle 

 

« Nous assurerons le service qualité et toute la maintenance des équipements », se félicite Emmanuel Godard, un Haut-Saônois d’Autet rencontré ce jour-là, qui effectue des prestations régulières pour ITH et réfléchit lui aussi à des moutons noirs à cinq pattes.

 

A 56 ans, Eric David, ingénieur hydraulicien, a travaillé dix ans chez Sunstrand, près de Dijon, avant de rejoindre pour une autre décennie le groupe Maygar, fabricant de citernes pour le transport de produits liquides : alimentaires, chimiques ou pétroliers et s’occuper de la R&D.

 

usinage
Usinage chez DPI.

 

Crédits photos : ©Traces Ecrites.

Commentez !

Combien font "3 plus 1" ?