La présentation du projet a eu lieu hier mardi à Strasbourg : une usine d’équipements qui mettent un smartphone en relation avec le réseau. Cette première unité de production en Europe représente un investissement de 200 millions d’€. L’effectif de départ, en 2023, sera de 300 personnes dans toutes les fonctions : opérateurs qualifiés, techniciens, ingénieurs, services qualité et fonctions support.

Pour l’Alsace et le Grand Est, Huawei France a désormais des visages, certes masqués comme tout le monde : ceux de Jacques Biot et Linda Han. Respectivement président du conseil d’administration et déléguée générale, les deux dirigeants de la filiale tricolore sont venus......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "8 plus 3" ?