sla

 

TRAITEMENT DE SURFACE. Alors que démarre aujourd'hui 8 octobre, le salon Haute-Saône, Terre d'Industrie, nous présentons les derniers développements de la filiale du menuisier alsacien Atrya qui étend son site haut-saônois de Fougerolles de 2300 m2.

 

Spécialisée dans le thermolaquage de profilés en aluminium pour sa maison mère, l’entreprise franc-comtoise projette d’acquérir une nouvelle ligne de laquage. Un programme d’investissement sur deux ans qui s’élève à 2,8 millions d’€ et prévoit le recrutement de 15 personnes.

 

Après avoir déjà investi, depuis sa création, une dizaine de millions d’€ sur son site de Fougerolles (Haute-Saône), SLA Industrie engage un nouveau programme de 2,8 millions. Cette filiale du menuisier alsacien Atrya, spécialisée dans le thermolaquage de profilés aluminium, va étoffer son site de 2 300 m2 pour le porter à plus de 12 000 m2.

 

Chiffrée à 1,4 million d’€, cette extension sera opérationnelle courant 2015 et favorisera le recrutement de 15 nouveaux salariés, portant l’effectif global à 44 personnes. 

 

Elle découle du besoin d’accroître les capacités de production, mais aussi d’exploiter une nouvelle gamme de peinture.

 

L’entreprise - 6 millions d’€ de chiffre d’affaires et 8 millions d’€ espérés à deux ans - projette également d’acquérir une nouvelle ligne de laquage pour un montant équivalent.

 

« Nous travaillons pour différents sites du groupe Atrya et traitons les profilés qui entrent dans la fabrication des fenêtres, portes de garage, volets roulants », indique Pascal Fisher, le directeur du site. Le process intègre déjà un traitement de surface préparatoire, un poudrage électrostatique, puis une polymérisation en four de cuisson.

 

SLA Industrie n’est pas la seule implantation haut-saônoise du groupe Atrya qui exploite aussi Soprofen Industrie à Froideconche (volets roulants) et SPI à Champagney (portes de garage).

Car Atrya est un poids lourd dans son secteur. Le groupe s’appuie sur 20 sites de production en Europe où il pointe parmi les cinq premiers fabricants.

 

Johannes Tryba, fondateur et dirigeant du groupe Atrya.
Johannes Tryba, fondateur et dirigeant du groupe Atrya.

Un leader européen et l’histoire d’un homme

 

Le chiffre d’affaires atteint les 420 millions d’€ avec 1900 personnes et produit jusqu’à 3 500 unités par jour.

 

Atrya, c'est l’histoire depuis près de 35 ans d'une aventure humaine autour de Johannes Tryba, son dirigeant.

 

Menuisier de métier, comme son père et son grand-père, il lance en 1980 la production de fenêtres PVC à Gundershoffen (Bas-Rhin) avec 15 employés dans un bâtiment de 1200 m2. Les premiers mois, 20 fenêtres sont produites par jour, destinées au marché allemand puis français. La société Tryba est née.

 

En 1984, Tryba dessine sa première gamme de profilés distribuée sous la marque Soprofen. Cette même année, les premiers Espaces Conseils Tryba apparaissent et un réseau de concessionnaires est créé. En plus de la fabrication et de la commercialisation de fenêtres et portes PVC, l’entreprise produit et distribue maintenant ses propres fenêtres et portes en bois et en aluminium.

 

En 2004, le groupe Tryba prend le nom Atrya et s'engage dans les énergies nouvelles. Il commercialise des systèmes de chauffage à énergie renouvelable : solaire thermique et photovoltaïque, chaudières, pompes à chaleur, poêles à granulés de bois...

 

A noter aussi que le menuisier industriel s’est doté d’une fondation, baptisée « A world for children », qui soutient notamment des projets au Vietnam.

 

profile

 

Photos fournies par Atrya.

       

Commentez !

Combien font "6 plus 3" ?