MATÉRIAUX. Le site de granulats de GSM dans le Haut-Rhin est un utilisateur régulier de la voie fluviale, sensible à la variation des niveaux d’eau.

Dédiée à l’exportation vers la Suisse, l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas, la carrière de Rumersheim-le-Haut importe aussi des marchandises diverses en Suisse depuis le port de Bâle à partir de la mer du Nord.

«Sans cette activité, les péniches repartiraient souvent à vide», relève Claude Maurer, directeur de GSM Alsace.

Positionnez votre curseur sur les photos pour lire les légendes et cliquez dessus pour les agrandir.

Filiale du cimentier italien Italcementi, le Français GSM compte trois sites de production de granulats à partir d’alluvions en Alsace, représentant un total d’1,5 million de tonnes par an destinées majoritairement au béton prêt à l’emploi.

Ces implantations emploient 40 salariés au total, elles se situent à La Wantzenau et Gambsheim près de Strasbourg, ainsi qu’à Rumersheim-le-Haut, dans le Haut-Rhin.

C’est cette dernière carrière qui est dédiée à l’exportation vers la Suisse, l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas.

Ses expéditions s’opèrent par la voie fluviale, à bord de péniches de 3 à 4 000 tonnes qui empruntent le Grand canal d’Alsace, sur une distance jusqu’à 800 kilomètres.

«La plupart des clients sont directement embranchés à la voie d’eau. L’absence de rupture de charge et la capacité à desservir au fur et à mesure du parcours représentent des atouts importants, face à la concurrence des matériaux en provenance de Norvège et d' Ecosse qui sont déchargés dans les ports de la mer du Nord en grandes quantités unitaires (50 à 60 000 tonnes)», expose Claude Maurer, directeur de GSM Alsace.

Une des lectrices les plus attentives de l’échelle de Maxau

Pour les opérateurs de transport auxquels il fait appel, le chargement de GSM Alsace représente un autre intérêt, celui d’apporter un fret retour à des péniches utilisées pour importer des marchandises diverses en Suisse depuis le port de Bâle à partir de la mer du Nord.

«Sans notre activité, elles repartiraient souvent à vide», relève Claude Maurer. Le trajet dure deux à trois jours…si les conditions de navigation le permettent.

Les granulats font partie des matériaux les plus sensibles aux basses eaux, ce qui fait de l’équipe GSM Alsace l’une des lectrices les plus attentives de l’échelle de Maxau, l’étalon de la mesure des niveaux d’eaux sur le Rhin.

Pour cause de basses eaux, la navigation a été perturbée l’an dernier au printemps puis à l’automne. Mais elle est revenue à la normale depuis le début de cette année.

En 2011, GSM  a réalisé 342 millions d’€ de chiffre d’affaires en France et Belgique, la société emploie 930 salariés.

Le groupe Italcementi compte quant à lui, 20 000 salariés pour un chiffre d’affaires de 4,7 milliards d’€ en 2011. Outre GSM, il comprend parmi ses filiales Ciments Calcia et Unibéton (béton prêt à l’emploi).

Photos : GSM Alsace.

Commentez !

Combien font "2 plus 6" ?