TRANSMISSION. Repreneur de la société Gresset et Associés, à Nods (Doubs), Christian Mary cherche à pérenniser l'acquis dans l'aéronautique.

Tout en diversifiant les secteurs d'activité de l'entreprise de mécanique de précision.

Les six premiers mois de 2012 sont de bon augure, «avec un chiffre d'affaires jamais égalé dans le passé», assure le dirigeant.

De quoi alimenter de futurs projets : investir dans de nouvelles machines et par la suite, embaucher.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Jamais facile de se lancer dans une reprise d'entreprise. Cadre commercial dans une multinationale alsacienne du secteur de la plasturgie, Christian Mary caressait depuis longtemps ce type de projet.

Voilà trois ans que cet ingénieur travaillait à ce projet, passant par la case formation à l'ESSEC (école de commerce) avant d'étudier les possibilités qui se présentaient.

Aidé dans sa recherche par la CCI du Doubs au travers du dispositif Visa reprise, cet Alsacien de 48 ans découvre finalement Gresset et Associés, une entreprise de mécanique de précision créée en 1969 par André Gresset, à Nods (Doubs).

Les dirigeants souhaitaient partir en retraite. Christian Mary, de son côté, cherchait une entreprise en adéquation avec ses valeurs qu'il résume par «qualité, respect des délais, convivialité», avec une équipe «forte et motivée» et «un positionnement dans des fabrications de haute technicité».

Trois qualités que portait l'entreprise de sous-traitance de mécanique de précision (tournage, fraisage, perçage...), principalement dans le secteur de l'aéronautique et qui emploie une quarantaine de salariés.

L'affaire se conclut en janvier dernier après plus d'un an de contacts. Grâce aussi à des prêts d'honneur émanant de Développement 25 et du Réseau Entreprendre.

Sans regret et plutôt avec bonheur pour le nouveau dirigeant, accompagné durant les premiers mois par l'ancien gérant de Gresset.

Six premiers mois de bonne augure

Après «cette phase de digestion», le voici seul à la tête d'une entreprise à laquelle il entend apporter «ses compétences de gestion commerciale pour mieux assurer le développement de la société».

Les idées ne manquent pas.

La première est «d'assurer une diversification des secteurs d'activité et du portefeuille clients... tout en continuant à pérenniser les acquis», c'est-à-dire l'aéronautique, principal client.

«Il n'y a pas un avion que vous prenez à ce jour sans qu'il n'y ait une pièce venant de Gresset», résume le dirigeant qui entrevoit des ouvertures vers l'armement, l'énergie, les machines spéciales...

A lui d'y travailler, même cet été sans vacances : «Reprendre une entreprise, c'est un investissement personnel très fort» ne cache pas le chef d'entreprise.

Christian Mary souligne en particulier la difficulté d'appréhender les besoins de trésorerie dans une phase de croissance qui succède au «trou de 2009 lié à la crise». En 2011, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 4,3 millions d''€.

Les six premiers mois de 2012 sont de bonne augure, «avec un chiffre d'affaires jamais égalé dans le passé», assure le dirigeant. De quoi alimenter les futurs projets de cette PME du Haut-Doubs : investir dans de nouvelles machines et par la suite, embaucher.

En ce sens, il a sollicité une aide, sous forme d'avance remboursable, auprès du Département et de la Région Franche-Comté.

Photos: Blandine Sauter.

Commentez !

Combien font "7 plus 1" ?