Le concepteur et fabricant d’outils industriels innovants de Nogent, en Haute-Marne, échappe en partie aux sempiternelles négociations des acheteurs, compulsifs à la chasse aux coûts. La raison : une réponse personnalisée aux besoins d’une clientèle qui se diversifie par une conception et une fabrication intégrées. À cela s’ajoute une bonne moitié de l’activité réalisée à l’international.

A Nogent, Gillet Group fait partie de ces entreprises qu’Anne-Marie Nedelec, la maire, aime à visiter régulièrement, confie t-elle. Non que cette entreprise soit le seul fleuron industriel de cette ville de Haute-Marne, frisant les 4.000 habitants, mais elle s’en rapproche beaucoup. Et si les personnalités engageantes de Franck Kwasiak et Mickaël Levers, les deux directeurs délégués et actionnaires, y jouent un rôle certain, une visite attentive de leur site de 7.200 m2 éclaire plus avant.

 

BPALCentreprise

 

Le concepteur et fabricant d’outils industriels, fondé en 1977 par Pascal Gillet (d'où son nom), puis revendu en septembre 2018 au fonds régional UI Gestion (majoritaire) et aux deux dirigeants actuels, mise sur trois nerfs sensibles du développement économique : l’innovation, la diversification et l’international.
L’innovation (16% du chiffre d’affaires), l’entreprise l’a intégrée au début des années 1980 avec la création d’un bureau d’études composé aujourd’hui de quatre ingénieurs et de deux élèves-ingénieurs alternants. « Nous aimons recruter ainsi pour former à notre culture, en complément de l’école », affirme Franck Kwasiak. Grâce à cette ingénierie maison, une cinquantaine de produits nouveaux, la plupart innovants, sortent chaque année.

boutrellage
Opération de bouterollage ou rivetage. © Traces Ecrites.

Précisons à ce stade que les outils imaginés à façon à la marque du client tirent toujours vers le haut de gamme et obéissent à des fonctionnalités bien particulières pour le monde de l’industrie. Telle cette pince à freiner, qui intègre trois brevets internationaux. « On est de ce fait victime de contrefacteurs qui commercialisent des imitations moins chères, mais les clients qui ont essayé sont bien vite revenus vers nous », souligne avec malice Mickaël Levers.

 

salonindustriedufuturmulhouse

 

500.000 unités produites à l’année

La chasse aux coûts de la plupart des acheteurs de grandes entreprises qui sollicitent remises sur remises, n’épargne pas Gillet Group dans le cadre d'appels d’offres. Mais l’industriel sait y résister, dit-il, par des réponses précises aux cahiers des charges formulé, une qualité de production et des fabrications en petites séries de 200 à 1.000 pièces. La fidélité de clients comme les groupes PSA, Renault ou Delphi, en témoigne.

gainagepinceacable
Gainage d'une pince à câble, l'un des outils les plus vendus chez Gillet Group, à hauteur de 50.000 unités annuelles.
© Traces Ecrites.

Si l’automobile procure 80% de l’activité, des efforts de diversification permettent de séduire progressivement des acteurs de l’aéronautique, du ferroviaire et de la filière agricole. « C’est un axe majeur de notre stratégie, quelque peu impacté actuellement par un ralentissement économique, mais nous gardons ce cap prioritaire », argumente Franck Kwasiak.
L’autre point fort chez Gillet Group tient à sa fabrication intégrée, à l’exception du forgeage de composants confié à l’unité voisine de Forgex Raguet Nogent. Tout le reste, dont la plasturgie, l’usinage, l’assemblage et jusqu’au traitement de surface des pièces, est assuré par une partie des 65 salariés. « Cela nous permet d’assurer un contrôle qualité optimal qui tend au zéro défaut », ponctue Mickaël Levers.

conditionnementgiletgroup
L'industriel condtionne ses outils dans des malettes avant expédition. © Traces Ecrites.

La dernière orientation qui permet à cette entreprise du Grand Est de pointer parmi les leaders de son activité tient à l’internationalisation. Pas moins de 53% des 7,7 millions d’€ du chiffre d’affaires sont réalisés à l’étranger. Les États-Unis et l’Allemagne comptent parmi les premières destinations.
C'est le distributeur suisse Evotec qui assure outre-Rhin et en Europe de l’Est la commercialisation des produits de Gillet group. « Nous visons également l’Asie et notamment le Japon où nos premiers contacts s’avèrent plus que fructueux », se félicite Franck Kwasiak. L’appel du très grand large...

pincealigaturer
Une pince à ligaturer. © Traces Ecrites.

 

Kremernouvellepub

 

Qui sont  Franck Kwasiak et Mickaël Levers
 
mickaellevers
Mickaël Levers, président de Gillet Group, plus spécialement en charge du développement des ventes. © Traces Ecrites.
Le premier (39 ans), diplômé en comptabilité, rejoint Pascal Gillet en septembre 2001. Le second (43 ans), spécialisé en génie mécanique et conception de produits industriels, y entre un peu plus tard, soit en 2013, pour renforcer la structure commerciale.
À la reprise de l’entreprise par le fonds UI Gestion, ils décident de devenir actionnaires. Mickaël Levers assure la présidence de l'entreprise et Franck Kwasiak la direction générale. Les deux hommes se complètent parfaitement : l’un à la gestion, l’autre au développement des ventes.

franckkwasiak
... et Franck Kwasiak, le directeur général, ici en pleine démonstration d'une pince à freiner. © Traces Ecrites.
mairedenogent
Anne-Marie Nedelec, maire de la ville haut-marnaise de Nogent qui accueille de très nombreuses entreprises industrielles, en visite chez Gillet group. © Traces Ecrites

Commentez !

Combien font "5 plus 10" ?