HABITAT. Philippe Boireau fait partie de ces chefs d'entreprises visionnaires.

Avec sa société Gelecsys, implantée à Châtenoy-le-Royal (Saône-et-Loire), il révolutionne la façon de gérer la dépense énergétique des lieux d'habitation et d'activités professionnelles.

Automaticien industriel de formation, il a fait une belle démonstration des possibilités de la gestion technique du bâtiment à l'hôtel Ibis de Chalon-sur-Saône.

Cliquer sur la photo pour l’agrandir.

«Une isolation performante des bâtiments ne suffit pas à de substantielles économies d'énergie et à atteindre les standards de la réglementation thermique 2012, surtout dans la réhabilitation. La gestion technique du bâtiment l'optimise avec des gains de 20% supérieurs», affirme Philippe Boileau.

D'emblée, le patron de la société Gelecsys, implantée à Châtenoy-le-Royal (Saône-et-Loire), pose le problème. «La gestion technique du bâtiment pare à l'indiscipline des gens et le retour sur investissement se fait vite ressentir», estime t-il.

La gestion technique du bâtiment ou encore GTB, associe plusieurs technologies : l'automatisme, l'électronique et l'informatique afin de superviser le fonctionnement des équipements d'un lieu d'habitation ou d'une activité professionnelle.

Les applications sont nombreuses : l'éclairage, le chauffage, le contrôle de la ventilation, les alarmes, les commandes à distance, le fonctionnement d'équipements …

Automaticien industriel de formation, Philippe Boileau fait une belle démonstration des possibilités de la gestion technique du bâtiment à l'hôtel Ibis de Chalon-sur-Saône.

La lumière des parties communes s'allume et s'éteint sur le passage des clients. La climatisation et le chauffage se règlent selon la température extérieure, l'ensoleillement et l'occupation des chambres.

Plusieurs scénarii d'éclairage sont programmés dans les  salles de séminaires en fonction de l'activité qui s'y déroule : réunions de travail, cocktails.

L'éclairage à leds (diodes électroluminescentes) ajoute aux économies sur la facture d'électricité, «jusqu'à 30%», assure le chef d'entreprise.

Il réitère l'expérience avec un immeuble de treize logements bâti par Coop Castors Habitat Bourgogne et pour une agence d'Axa Banque, à Chalon-sur-Saône.

En suivant la course du soleil

Aujourd'hui, le technicien veut aller plus loin. Il ajoute la lecture thermique et la géolocalisation à l'analyse du bâtiment qu'il souhaite équiper.

Un détecteur corrige la température et l'intensité de l'éclairage, en suivant la course du soleil non seulement selon l'heure du jour, mais aussi selon les saisons.

Créée en 2007, l'entreprise de six salariés, est en train de muter, du métier d'installateur au bureau d'ingénierie. L'an dernier, Philippe Boileau s'est entouré d'un thermicien et d'un ingénieur en informatique.

Convaincu que d'énormes économies d'énergies peuvent être également faites dans les bâtiments publics, il se positionne comme "assistant à maîtrise technique" auprès des maires afin de les conseiller sur une technique, somme toute, encore un peu futuriste pour beaucoup.

Oséo ne s'y est pas trompé en lui donnant un coup de pouce en 2009.

Et Philippe Boileau est promis à jouer un rôle déterminant au sein du cluster "gestion technique du bâtiment" que le conseil régional a mis en chantier.

Article à lire aussi dans Entreprises & Performances, 16ième édition, magazine économique commun au journal le Bien Public et au Journal de Saône-et-Loire coréalisé avec les journalistes de Traces Écrites.

Crédit photo: Traces Écrites

8 commentaire(s) pour cet article
  1. LUCdit :

    je suis complètement et entièrement du même avis que JC67. je crois qu'il a tout dit. il vaut mieux se mettre à l'école de cette société Gelecsys. elle est une référence régionale. Chez nous à strasbourg, ce n'est pas encore gagné car ça traine toujours. Estimez vous heureux, et reconnaissez le savoir faire de cette société. Ainsi, vous allez contribuer à l'extension de la GTB sur tout le territoir national.

  2. JC67dit :

    Je fais partie d’une société travaillant dans la GTB depuis plus de 10 ans. Dans notre région, l’Alsace, nous avons entendu parler de cette réalisation. Un jour que j’étais en déplacement, je me suis arrêté dormir dans cet hôtel. Ce que je peux vous en dire, c’est que le résultat est au niveau de la réputation : du vrai travail de PRO, aussi bien au niveau des fonctionnalités mises en œuvre qu’au niveau de l’installation. C’est encore rare en France des sociétés capableS de « penser » de telles réalisations, par rapport à nos confrères frontaliers (et je suis bien placé pour le constater) ! Quand à PERRIER et MANU71, le fameux « fil rouge sur le bouton rouge, fil vert sur le bouton vert », c’est un peu dépassé…!! Expliquez-moi comment vous pouvez, avec un thermostat traditionnel, piloter le chauffage (radiateur hydraulique) et la clim, en gérant le basculement automatique entre l’un ou l’autre, comme c’est le cas dans cet hôtel ? Et je ne vous parle même pas des « simples » détecteurs qui font « JOUR/NUIT », rien à voir avec la gestion du niveau de luminosité !! Et si faire des économies d’énergie, c’est du baratin, alors le Grenelle de l’Environnement a du souci à se faire…! Je constate toujours que « quand on ne connaÎt pas, on dit que ça ne sert à rien », c’est typiquement français…malheureusement !

  3. emanuel mouchet (directeur ibis europe)dit :

    Messieurs, Je suis au regret pour certains détracteurs que la société Gélécsys avec qui nous avons refait l'entière rénovation de l'hôtel, que je dirige, a parfaitement exécuté sa mission. Si certaines personnes souhaitent me contacter pour les références..... Cordialement, Emanuel mouchet, directeur de l'Ibis Europe à Chalon-sur-Saône.

  4. Françoisdit :

    Pour connaître cette société, et l’apprécier, j’affirme que ce sont bien des professionnels reconnus. Ils m’ont fait de belles réalisations sur CHALON et DIJON. Ils ont su former mon personnel de maintenance et cela ne pose aucun problème. Je ne peux pas laisser ternir l’image d’une société qui bouscule par son côté atypique et forcément dérange. CQFD

  5. PAULdit :

    J’ai travaillé avec cette société. Ils sont de bons conseils et compétents. Oui Luc, le retour sur investissement reste primordial en matière de GTB. En tant que PROFESSIONNEL, il faut aussi faire l’effort de comprendre le mécanisme et évoluer. Pour MANU71 et Perrier il y a CASTO ! rapide, simple et pas cher. Sinon, il y a la bougie aussi ; pas besoin de maintenance. Moi, je retravaillerai avec cette société qui se démarque des poseurs d’ampoules.

  6. LUCdit :

    manu71, Laissez-moi vous dire que toutes les solutions de la GTB coûtent chères, mais au final, il y a le retour sur investissement. Je suis allé passé 5jours à Ibis hôtel à Chalon-sur-Saône ou cette société a fait des travaux. En tant que professionnel, il n'y a pas mieux. ils ont bien travaillé. Il faut attendre le retour sur investissement et en juger en après.

  7. manu71dit :

    J'ai testé l'entreprise, c'est compliqué de travailler avec eux. Leur solution est très chère et le rendu définitif approximatif. Ils sont bons en théorie, mais la réalisation est un peu décevante. Il est préférable de travailler avec des professionnels reconnus. Avec de simples détecteurs, on est très professionnel et on évite d'être à la merci d'un SAV aléatoire.

  8. Perrierdit :

    Rien de nouveau: rendu identique avec des thermostats et de simples détecteurs de passage pour beaucoup moins cher et sans baratin.

Commentez !

Combien font "3 plus 3" ?