Le projet d'Ecovillage dans le Haut-Doubs, signé Immobois Concept.
Le projet d'Ecovillage dans le Haut-Doubs, signé Immobois Concept.

FILIÈRE BOIS. En marge du forum bois construction la semaine dernière à Besançon, l'Association régionale pour le développement de la forêt et de l'industrie du bois du bois (Adib), a décerné les prix de l'initiative des entreprises de la filière bois.

Pas de critère d'architecture, ni de technique constructive : seule la capacité à innover a prévalu.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

-  Regroupement de trois entreprises franc-comtoises, Immobois Concept résulte de l'association de trois constructeurs de maisons en bois.

Gardavaud Habitations et Chalets Claudet, dans le Doubs, ainsi que Chauvin Constructions dans le Jura, ont créé cette société pour construire un écovillage à Jougne, dans le Haut-Doubs.

Spécialisés dans des systèmes constructifs complémentaires, les entrepreneurs se donnent les moyens de réaliser plus de cent logements en bois et béton (95 appartements et 19 maisons individuelles) dont la commercialisation vient de démarrer.

- Situé à Saint-Vit (Doubs), le charpentier SFCI (société de fabrication de charpentes industrielles) est récompensé pour la diversification amorcée dans la fabrication de panneaux de bois pour l'isolation par l'extérieur de bâtiments tertiaires et commerciaux.

De 620 000 € en 2013, la nouvelle activité devrait atteindre, près d'un million d'€ en 2017. Bernard Verdot, le dirigeant, cherche à adapter son concept à la maison individuelle.

Jean-Louis Thiébaud dirige la menuiserie familiale. Photo : Traces Ecrites
Jean-Louis Thiébaud dirige la menuiserie familiale.
Photo : Traces Ecrites

- La menuiserie Thiébaud (Fenêtres Franc-comtoises) à Belleherbe (Doubs) se distingue pour avoir mis au point la première fenêtre bois de conception française certifiée par le Passivhaus Institut (Allemagne).

Cette fenêtre réalisée en pin et sapin du Jura a nécessité un investissement de 100 000 € sur trois ans.

L'entreprise engage la cession de sa licence à des entreprises allemandes, tchèques et estoniennes.

- Charm'Ossature reçoit pour sa part le prix du jury pour avoir adapté sa production au modèle de Lean Manufacturing, propre à l'industrie automobile.

Pour fabriquer de gros volumes d'éléments d'ossature bois, Dominique Charmoille installé depuis 2010 à Etalans (Doubs) a investi 3,2 millons d'€ et mis en place des procédures standardisées pour ses 3 lignes de production.

Résultat : « La productivité a augmenté de 13%  et le recours aux intérimaires est moins systématique », note le dirigeant.

Photos : Immobois Concept et Traces Ecrites

Commentez !

Combien font "6 plus 8" ?