LOGISTIQUE/CÔTE-D'OR. Le logisticien international vient d’investir 4 millions d’€ sur sa plate-forme de Fauverney (Côte-d’Or), mise en service en 2010 pour s’occuper d’un seul client : Unilever.

Il y teste une automatisation assez poussée sur sa zone de différentiation retardée ou co-packing, de nature à être dupliquée sur cinq autres unités parmi les 27 qu’il exploite en France.

Un soulagement pour les 324 équivalents temps plein dont le dos et les mains auront beaucoup moins à souffrir de  troubles musculosquelettiques (TMS).

 

modulededecoupedecaisse
Le module de découpe de caisses. © Check-in-Film/FM Logistic.

 

Yannick Buisson, le directeur général FM Logistics France, n’est pas peu fier de faire visiter, ce mardi 8 mars, sa plate-forme de Fauverney (Côte-d’Or) à Danièle Oulé, directrice logistique France et Bénélux chez Unilever.

 

C’est dans les 6 000 m2 dédiés à l’activité de différenciation retardée ou co-packing (*), sur 72 000 m2 au total, qu’il pourra étonner la représentante de son unique client local.

 

Car FM logistique gère sur place toute la logistique de la multinationale anglo-néerlandaise, à raison de 23 millions de colis annuels, auxquels s’ajoutent 21 autres millions avec le copacking pour un total d’un million de palettes expédiées.

 

Fruit d’une réflexion du département automatisation mis en place il y a 18 mois par le logisticien pour réfléchir à l’entrepôt du futur, un ensemble d’équipements y est actuellement testé.

 

banquepopulaire 

 

L’investissement s’élève à 4 millions d’€ et comprend déjà un dépalettiseur - robot quatre axes - couplé à des convoyeurs pilotés par automate. « La manipulation manuelle de cartons souvent lourds engendre des troubles musculosquelettiques (TMS) parfois importants que nous voulons vraiment réduire de façon drastique », assure Yannick Buisson.

 

Plus 10% de volume

 

Vient ensuite un module de découpe de caisse qui évite là aussi des TMS, mais surtout de nombreuses coupures en raison de la répétition à l’envi des ouvertures manuelles. La société Axys Robotique, implantée dans le Calvados et spécialisée dans l’intégration de lignes robotisées, signe cette réalisation.

 

« A raison de 3 secondes par carton, cela nous fait gagner un temps considérable et dope notre productivité au point de bénéficier d’un retour sur investissement après quatre ans d’exploitation », indique le dirigeant.

 

brasdeprehensionrobotise
Bras robotisé avec ses outils de préhension. © Check-in-Film/FM Logistic.

 

L’investissement intègre également un îlot centralisé de cerclage, doté de deux cercleuses automatiques à aiguilles, un bras robotisé avec son module de préhension et enfin des autodocks. Ils se composent d’un perron avec un niveleur et des butoirs de quai.

 

Tous les quais de Fauverney en sont équipés, ainsi que ceux de l’usine de son client, le fabricant de moutarde Amora-Maille de Chevigny-Saint-Sauveur, toute proche et l’une des nombreuses marques d’Unilever.

 

A l’issue d’une période d’observation, cinq autres plates-formes nationales du logisticien bénéficieront de cette automatisation, adaptée à leur activité. Reste à savoir si ce programme n’est pas destiné à réduire progressivement les effectifs.

 

exercice_illegal_boucle

 

« Non, car plus productifs, nous engrangeons déjà sur Fauverney 10% de volume supplémentaire et en offrant un travail moins pénible. Nous comptons au contraire attirer des personnels », argumente Yannick Buisson.

 

Il est vrai que ce site qui emploie de nombreux intérimaires souffre d’un turn-over récurrent, les agences de travail étant même obligées de gonfler les effectifs en début de semaine pour être sûr d’avoir suffisamment de personnel pour la suite.

 

Créée en 1982, la filiale FM Logistic France exploite 1 300 000 m2 de surface d'entreposage située au cœur des barycentres logistiques. Elle emploie 4 550 salariés, dispose de 27 plates-formes et affiche au 31 mars 2015 un chiffre d’affaires de 380 millions d’€.

 

ilotdecerclage
Ilot de cerclage. © Check-in-Film/FM Logistic.

 

Le groupe revendique une présence dans  12 pays et 3 continents et 19 571 collaborateurs. L’activité globale atteint 1,66 milliard d’€ au 31 mars 2015, soit une croissance de 2,3 % par rapport à l’exercice précédent (10,2 % hors effets de change) et un résultat opérationnel de 39,4 millions d'€, en progression de 8,2 %.

 

yannickbuisson
Yannick Buisson, directeur général France de FM Logistic.

(*) Selon la définition du site emarketing.fr : opération de regroupement des produits dans un même conditionnement.

 

Soit parce que ces produits n’ont pas été réunis à l’occasion du processus de fabrication et, il s’agit alors généralement de produits différents.

 

Soit parce que la marque souhaite organiser une vente promotionnelle et, il s’agit alors le plus souvent de produits similaires qui seront vendus en lots.

 

L’opération nécessite souvent une intervention à valeur ajoutée, pour modifier légèrement le produit, son conditionnement, son étiquetage…

 

Retrouver le secteur du transport et de la logistique en Côte-d’Or en cliquant sur le logo : invest

Commentez !

Combien font "8 plus 1" ?