Développement. Racheté en 2006 par Cyril Hug, ancien directeur de STL (groupe Dijon Céréales), la société côte-d’orienne Filab, laboratoire d’analyses industrielles implanté initialement à Chenôve, inaugure aujourd’hui ses nouveaux locaux au parc Mazen-Sully de Dijon.

De 600 m2, l’entreprise (1,8 à 1,9 million d’euros de chiffre d’affaires attendu de septembre 2010 à septembre 2011, 19 salariés) passe à 1 100 m2.

L’investissement global atteint le million d’euros.

«Il nous fallait un environnement de travail adapté avec des espaces dédiés plus sécuritaires, plus propres et climatisés», explique Cyril Hug.

Une compétence renforcée

Ce développement s’accompagne d’une stratégie très poussée pour sortir du métier de la simple analyse standard, normée et à façon, auprès des différents secteurs industriels : métallurgie, pharmacie, nucléaire, électronique…

Aujourd’hui, Filab apporte de la valeur ajoutée. «À tire d’exemple, au lieu  de fournir un résultat sur la composition chimique d’un matériau, nous aidons nos clients dans leur recherche pour le faire évoluer, l’améliorer en fonction de leurs besoins futurs», précise Cyril Hug.

Pour réussir cette évolution technologique, Filab a renforcé la compétence de ses équipes. Deux docteurs en chimie et un ingénieur en science des matériaux ont intégré récemment le laboratoire.

Le parc des équipements bénéficie par ailleurs de soins tout particuliers à l’aune d’achat de nouveau matériel à hauteur de 150 000 à 200 000 euros chaque année.

Aujourd’hui 40% de l’activité est réalisée en Bourgogne / Franche-Comté et déjà plus de 5% à l’international.

Crédit photo: Filab

Commentez !

Combien font "9 plus 8" ?