INGÉNIERIE. La société toulousaine d’ingénierie implantée depuis 1996 à Belfort prévoit d’ouvrir une agence à Strasbourg dès l’an prochain, puis deux autres en Lorraine et en Bourgogne courant 2014.

Thierry Bozzoli dirige ce site comtois de matière grise, qui emploie 70 personnes, et compte en accueillir plus du double à terme.

L’externalisation de nombreuses fonctions R&D, au sein des grands groupes et de leurs principaux sous-traitants, milite pour un fort développement d’Excent.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Personne ne collera Thierry Bozzoli sur la géographie de la Franche-Comté. Avec une famille originaire de Lure (Haute-Saône), une naissance à Montbéliard (Doubs) et des études d’ingénieurs en automatisme et robotique à École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) de Besançon, cet homme de 51 ans, qui en outre pratique la marche dans les montagnes du Jura, en connaît presque les moindres recoins.

«Avant de rejoindre il y a quatre mois Excent, pour prendre la direction de l’agence de Belfort, j’ai pendant un quart de siècle beaucoup tourné sur le Grand Est pour mes deux employeurs précédents spécialisés dans les automatismes industriels et la sécurité électronique», explique le directeur du site belfortain.

Cette connaissance du terrain, doublée d’une expérience en management d’équipes importantes, a nul doute favorisé son recrutement dans «l’une des sociétés d’ingénierie les plus prometteuses de l’hexagone».

Fondée en 1990 à Colomiers, près de Toulouse, par Philippe Chaumes, Philippe Albero et Eric Sansay, Excent a su surfer sur l’externalisation de pans entiers de la R&D par les grands groupes, mais aussi leurs principaux sous-traitants.

Elle a su, par ailleurs, essaimer sa matière grise aux quatre coins du pays, avec aujourd’hui neuf implantations nationales (*), dont Belfort (Territoire de Belfort) depuis 1996 à la faveur d’une croissance externe.

Tripler l’activité d'ici à 2015

Sa clientèle locale s’appelle bien évidemment : GE Energy, Converteam, Alstom Power, Alstom Transport, Faurecia, PSA et Autotech. Pour ces donneurs d’ordres, Excent Belfort assure plusieurs savoir-faire.

«Nous concevons, réalisons, intégrons et assurons le SAV d’outils industriels comme de machines spéciales de production», explique Thierry Bozzoli. L’ingénieriste assure aussi des études complètes de produits et process.

De nouveaux axes de développement se font jour et portent la croissance. Il concerne la sécurité, la qualité et la logistique.

«À cela nous ajoutons pour chacun de nos clients un spécialiste en amélioration continue», précise le directeur d’Excent Belfort (7 millions d’€ de chiffre d’affaires, 80 salariés, dont 10 à Reichshoffen dans l’unité d’Alstom Transport).

Avec des prévisions de développement qui devraient tripler l'activité à cinq ans, l’ingénieriste toulousain (30 millions d’€ de chiffre d’affaires, 450 personnes) mise beaucoup sur son agence comtoise, la troisième par ordre d’importance.

Pour répondre à cette croissance, Thierry Bozzoli compte ouvrir dès l’an prochain une agence à Strasbourg, puis courant 2014, deux autres en Lorraine et Bourgogne.

Un programme d'une centaine d'embauches est prévu d'ici à cinq ans.

«Nous devrions plus que doubler l’effectif avec près de 100 embauches : des ingénieurs et techniciens mécaniciens, mais aussi des chefs de projet», détaille le dirigeant.

(*) Et plusieurs autres à l’étranger : Maroc, États-Unis et Roumanie, avec en prévision très prochainement une agence en Inde.

Crédit photos : Excent

Commentez !

Combien font "2 plus 5" ?