TERRITOIRE/GRAND EST. Quels bénéfices les entreprises comptent-elles retirer du programme Accélérateur PME Grand Est lancé en juin dernier par la Région en partenariat avec Bpifrance ?
Dix-huit industriels se sont engagés dans cette première déclinaison territoriale de l’accélérateur national. Les dirigeants des entreprises lorraines Cimulec et Gris témoignent de leurs attentes.

 

cimulecun
Cimulec Groupe fabrique des circuits imprimés en Moselle et fait partie d'un petit groupe de trois entités. © Cimulec.

 

Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) bénéficieraient, de par leur carrure (de 250 à 5.000 salariés), d’une plus grande capacité à innover et exporter… Pour favoriser le passage des PME dans cette catégorie introduite en 2008 par la loi de modernisation de l’économie,  Bpifrance a initié il y a trois ans l’Accélérateur PME.

 

La région Grand Est décline depuis le 5 juin dernier ce dispositif au niveau territorial en partenariat avec la banque publique d’investissement. Une première en France. Pendant deux ans, 18 entreprises de l’Accélérateur PME Grand Est, déclinaison territoriale de l'Accélérateur PME, vont bénéficier d’un diagnostic « à 360 degrés » : ressources humaines, export, numérisation, etc., mais aussi de formations et de partages d’expériences.

 

L’ambition des pouvoirs publics est de déployer un tissu comparable au Mittelstand allemand, un réseau d’entreprises moyennes qui seraient à la source du dynamisme économique outre-Rhin…

 

Le fabricant de circuits imprimés Cimulec Groupe à Ennery (Moselle) fait partie de cette première promotion régionale. Ce sous-traitant de rang 2 et 3 de l’aéronautique, du militaire et de l’aérospatial a vu son chiffre d’affaires croître de 12% en 2017 pour atteindre 26,5 millions d’€. L’entreprise familiale de 180 salariés a équipé notamment la constellation de satellites Iridium Next ou encore les avions de combat Rafale Eurofighter et Gripen.

 

 

bpalcseconde

 

 

« Notre objectif n’est pas d’atteindre l’envergure d’une ETI à tout prix, mais de structurer le groupe qui intervient sur un marché de faibles volumes avec des cahiers des charges extrêmement exigeants », détaille Laurent Bodin, directeur-général de Cimulec Groupe.

 

La société est constituée de trois entités complémentaires : Cimulec à Ennery (Moselle) est spécialisée dans le militaire et l’aéronautique, CSI à Toulouse réalise des prototypes et Systronic (Essonne) fournit l’aérospatiale.

 

L’industriel compte sur l’accélérateur PME Grand Est pour l’aider à développer des synergies entre les trois activités : « Avec l’acquisition de Systronic en 2014, nous devons apprendre à fonctionner à trois : mutualiser les bonnes pratiques, capitaliser les savoir-faire, etc. », poursuit le dirigeant. La société qui lancera début 2019 un nouvel ERP (progiciel de gestion intégré) va repenser sa stratégie commerciale car sa croissance passe aujourd’hui par l’export (30% du chiffre d’affaires).


Module en commerce transfrontalier

 

gristete
Le meurthe-et-mosellan Gris Group a fait partie de la toute première promotion de l’Accélérateur PME initiée au niveau national par Bpifrance. © Gris.

 

De son côté, Gris Group à Lesménils (Meurthe-et-Moselle) a déjà testé le dispositif pendant deux ans. Le fabricant de rondelles techniques et composants mécaniques faisait partie de la toute première promotion, au niveau national, de l’Accélérateur PME de Bpifrance.

 

« Les ressources humaines ont constitué un thème de réflexion central : Comment recruter les meilleurs talents ? Comment les fidéliser ? », livre Céline Gris, directrice-générale du groupe éponyme. De 2015 à 2017, la dirigeante a approfondi les enjeux stratégiques de son entreprise, au rythme d’un séminaire par mois à Paris.

 

A l’issue du diagnostic, l’entreprise de 220 salariés (chiffre d’affaires de 44 millions d’€ en 2017) a choisi de suivre les modules de formation en lean management, lean manufacturing et supply chain proposés dans le cadre du programme. Une quinzaine de salariés ont suivi 8 mois de formation pour développer le management visuel (affichages d’indicateurs accessibles aux opérationnels) et mettre en place des réunions quotidiennes destinées à faire remonter les informations du terrain.

 

Le module supply chain a permis à l’entreprise de mieux anticiper la commande client en mettant en place un outil de « PIC/PdP », une simulation pour harmoniser les prévisions commerciales et les contraintes de production. Il est actualisé chaque mois en fonction des ventes réalisées, des commandes et des moyens de production. Enfin, en lean manufacturing (optimisation de la production en évitant les gaspillages), Gris a profité de la livraison fin juillet 2018 d’un nouveau bâtiment de 3.700m² pour repenser ses flux internes.

 

LCR

 

Pourquoi une déclinaison Grand Est ?

 

Du point de vue du conseil régional qui la finance à hauteur de 1 million d’€, la déclinaison Grand Est de l’Accélérateur PME de Bpifrance offrirait plusieurs atouts adaptés aux spécificités territoriales. Par exemple, un module de formation sur la problématique locale du commerce transfrontalier.

Le dispositif centralise également les séminaires au niveau régional, plutôt qu'à Paris, chez Sup de Co à Reims. La région a pu par ailleurs constitué une promotion de PME industrielles, noyau d’une future communauté d’entreprises.

Commentez !

Combien font "2 plus 2" ?