Alors que la saison démarre, les producteurs sont à la peine. Les restaurants fermés depuis le 15 mars et les marchés primeurs de plein air, depuis le 24 mars, représentaient 70% des ventes d’asperges d’Alsace. Si la grande distribution a pris des engagements, la concurrence des autres régions productrices tirera les prix vers le bas.

La main-d’œuvre devrait être suffisante pour récolter les asperges. Lancée le 20 mars, l’opération « des bras pour ton assiette » sur la plateforme web de mise en relation des agriculteurs, viticulteurs et éleveurs WiziFarm, et le site agriculture-recrute.org, ont eu un......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "6 plus 9" ?