IMMOBILIER D'ENTREPRISE. Avec une agence au sein de la zone de Temis à Besançon (Doubs) inaugurée le 4 octobre, le savoyard Elmère s'ancre dans l'est.

Installé depuis près d'une dizaine d'années en Haute-Savoie, le constructeur de bâtiments clés en main développe en Franche-Comté,  son concept de bâtiment basse consommation en panneaux de béton, objet d'un brevet en 2009.

«Nous sommes en mesure de proposer des bâtiments passifs professionnels», affirme Pierre-Emmanuel Litaize, le dirigeant.

Positionnez votre curseur sur les photos pour lire les légendes et cliquez dessus pour les agrandir.

Moins développées que dans l'habitat, les solutions constructives basse consommation d'énergie commencent à émerger dans l'immobilier industriel.

Sur le marché depuis trois ans en Haute-Savoie, le constructeur de bâtiments clés en main Elmère et sa filiale d'études et de mise en œuvre Pénapale arrivent dans l'Est avec la ferme intention de devenir un acteur de référence.

L'agence inaugurée le 4 octobre sur la zone Temis à Besançon (Doubs) élargit l'assise régionale de la société créée en 2005, à Thusy, en Haute-Savoie. En fin d'année, un premier bâtiment va voir le jour pour abriter la société Vibrasens, à Temis.

«Cette ouverture est la continuité de notre développement et notre attachement à la région Franche-Comté», indique Pierre-Emmanuel Litaize, le dirigeant.

Projet d'usine

C'est en effet la cité comtoise qui a accueilli l'ingénieur en bâtiment au moment du dépôt de son brevet, en 2009, sur des panneaux de façades en béton.

L'enveloppe est constituée de panneaux préfabriqués en béton autoplaçant à isolation renforcée, qui forment les façades par un système de clivetage. Un second brevet, en 2011, porte sur des longrines isolées.

Actuellement sous-traités en Haute-Savoie, les panneaux pourraient être fabriqués dans les années à venir dans la région de Besançon. Le dirigeant étudie un projet d'usine dans des délais que seule la dynamique du marché déterminera.

«Nous nous adressons à des PME qui veulent un bâtiment performant, soit en direct, ce que nous faisons par l'intermédiaire de notre filiale Pénapale, soit par l'intermédiaire de prescripteurs, architectes et poseurs à qui nous fournissons le matériau», indique le chef d'entreprise.

Sa technique a déjà fait ses preuves en Rhône-Alpes où il a signé plusieurs bâtiments industriels et tertiaires. Cerise sur le gâteau, le cluster Rhône-Alpes Eco-énergies vient de retenir le groupe dans son appel à projets Eco-Energies innov', un programme technique et financier pour doper l'innovation dans le bâtiment energétiquement performant.

Pour l'heure, l'agence de Besançon compte deux salariés, pour le commercial et le suivi des travaux.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 3,391 millions d'€ en 2011, essentiellement dans l'immobilier professionnel, et emploie 8 personnes. La part de la construction publique limitée à 5% pourrait se développer rapidement, espère le dirigeant.

Tant en termes de prix que de performance thermique, le logement collectif aurait tout à y gagner.

Il estime que la rapidité de mise en œuvre - un jour et demi pour 330 m2 récemment posés pour Véolia Transport à Seynod, en Haute-Savoie - peut aussi faire mouche auprès des bailleurs et promoteurs.

Agence de Besançon, Immeuble le Brabant, 2B Rue Brabant.

www.elmere.fr

Photos : Elmère

Commentez !

Combien font "6 plus 1" ?