Energie. La petite entreprise née l’an dernier à Colmar (Haut-Rhin) garantit 5 % d’économie de carburant à ses clients. Voilà qui mérite qu’on s’y arrête un peu…

C’est l’histoire d’un couple qui se recompose… professionnellement. François et Cécile Rivalland menaient chacun de leur côté leur vie active, lui comme directeur de centrale d’achats, elle comme responsable grands comptes.

Ils ont quitté leur poste respectif pour vivre ensemble l'aventure de la création d’entreprise.

Ecoviasystem, la société qu’ils forment à eux deux, est née à Colmar (Haut-Rhin) en février 2010. Elle propose d’économiser du carburant : un créneau bien occupé… forcément. Quand on propose de gagner quelques litres d’essence par plein, ça interpelle…. le particulier, mais plus encore le transporteur gros consommateur.

C’est à ce dernier qu’Ecoviasystem s’adresse en particulier : son cœur de clientèle consiste en des flottes de camions, mais aussi de bateaux. Plutôt original depuis Colmar, mais tellement vital pour les marins dont l’outil de travail avale entre 250 à 400 litres à l’heure.

L’offre d’Ecoviasystem s’engage à faire économiser 5 à 7 % de carburant par l'optimisation de la combustion, donc sans compter les effets de l'écoconduite. «Nous garantissons dans un protocole d’accord une économie de 5 % minimum, satisfait ou remboursé !», certifie Cécile Rivalland.

Un réseau de garagistes poids lourds  en France

L’astuce consiste à améliorer la combustion. Une cartouche inox est incorporée dans le réservoir. Elle contient un aimant qui écarte les molécules de carbone et d’hydrogène, ce qui augmente la surface de contact avec l’oxygène dans la chambre de combustion. «Cela réduit aussi les taux d’imbrûlés. L’effet est constaté, mais pas prouvé scientifiquement», souligne Cécile Rivalland.

Ecoviasystem fabrique cet ensemble, avec des sous-traitants locaux. Son offre s’est élargie à toute une série d’accessoires, en tant que revendeur cette fois-ci : elle comprend entre autres, des débitmètres carburant «mesurant la consommation réelle, mieux qu’un ordinateur de bord qui mesure l’injection et ce, avec une précision de 0,5 %», ainsi qu’une alerte anti-siphonnage du précieux liquide.

Les tarifs s’échelonnent de 150 à 6 000 €, de l’économiseur de base pour véhicule léger au kit pour pro le plus élaboré. «Aux prix actuels du carburant, le retour sur investissement est d’à peine un an», assure la dirigeante.

La PME vise un chiffre d'affaires de 300 000 euros en 2012 et un décollage plus spectaculaire à partir de 2013, lorsque la réglementation rendra le bilan carbone obligatoire dans les devis de prestations de transports.

Pour se déployer, elle constitue un réseau de distributeurs en France, des garagistes poids lourds  notamment. A l’étranger, elle compte notamment un agent en Espagne, pays de tradition maritime. «On voit une forte demande poindre en Afrique», ajoute Cécile Rivalland.

Crédit photos : Christian Robischon et Ecoviasystem.

1 commentaire(s) pour cet article
  1. Bilan Carbonedit :

    Article trés bien rédigé et de surcroit carrément vrai. Je file dés à présent le partager ...!

Commentez !

Combien font "2 plus 7" ?