CHIMIE. L’usine du groupe hollandais DSM à Village-Neuf, dans le Haut-Rhin, lance son plus gros investissement depuis vingt ans.

Elle injecte 30 millions d’€ dans un nouvel atelier pour conforter sa pôle position dans les colorants et additifs pour la nutrition, la pharmacie et la cosmétique.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Les caroténoïdes, what is it ?

Un groupe de pigments organiques à fort pouvoir colorant allant du jaune au rouge et aux vertus bienfaisantes, explique l’entreprise.

Leur nom vient de carotène, le colorant de la carotte. L’usine DSM en fabrique une synthèse chimique qu’elle écoule auprès des industries de l’alimentaire, de la pharmacie et de la cosmétique.

Il y a deux mois, la croissance de la demande a décidé le groupe hollandais qui l’exploite de construire un nouvel atelier à Village-Neuf. L’unité sortira des productions formulées pour la nutrition animale.

Elle en démarrera la fabrication en 2014, au terme d’un investissement d’un peu plus de 30 millions d’€, «le plus important réalisé sur cette unité depuis plus de vingt ans», dixit la direction.

Cet investissement augmentera la production du site - à un niveau non communiqué - par rapport aux 13 700 tonnes de cette année et aux 15 000 tonnes environ prévues en 2013.

«Si tout se passe comme prévu, il créera aussi des emplois, entre 25 et 30», souligne Sjef Arets, le directeur du site.

Village-Neuf emploie aujourd’hui 500 salariés permanents et intérimaires. Outre les caroténoïdes, le site fabrique des vitamines ainsi que les pré-mélanges des produits finaux à base de ces mêmes caroténoïdes et vitamines.

Il compte aussi une activité de recherche «orientée vers les applications de la nutrition et santé animale», indique son directeur.

Combien d’effectifs en R&D ? La très précautionneuse entreprise garde la réponse pour elle.

Comme bien d’autres, elle sait se montrer autrement plus diserte sur sa politique environnement et sécurité.

Un groupe coté

Même si aucun nouvel investissement en Europe n’est gagné d’avance dans l’industrie chimique, Village-Neuf n’a pas eu à affronter une concurrence trop féroce au sein de son groupe.

DSM a en effet pris le parti de spécialiser chacun de ses sites dédiés à la nutrition, si bien que l’activité de Village-Neuf n’a que peu d’équivalent ailleurs.

Le site alsacien fait partie des dix usines qui composent la division Nutritional Products.

Le fait que cette entité siège à Kaiseraugst, près de Bâle n’est pas un hasard : ce lieu est un fief historique de Roche, auquel DSM a racheté l’activité en question.

C’est ainsi qu’en 2003, le Roche Vitamines de Village-Neuf est devenu DSM Nutritional Products France.

Groupe coté, DSM répartit son activité à parité entre les sciences de la vie et les sciences des matériaux.

Comptant 22 000 salariés, il a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 9 milliards d’€ et un bénéfice net de 814 millions d’€.

Crédit photos : Christian Robischon

Commentez !

Combien font "9 plus 1" ?