Le 11 juin, le groupement d'intérêt économique (GIE) Pharmimage® a franchi une nouvelle étape avec la signature du contrat qui l'engage avec la société d'économie mixte de l'agglomération dijonnaise (Semaad) pour la construction d'un cyclotron, près du campus de Dijon. Jumelé à l'espace régional de l'innovation et de l'entreprenariat (Erie) qui, à l'initiative du conseil régional de Bourgogne, rassemblera des services publics et privés dédiés à l'innovation et accueillera des start-up, le cyclotron complété d'une unité de radiochimie sera construit dans le courant de l'été. L'investissement porte sur 5 millions d'euros financés à parité sur fonds publics et privés.

Le GIE spécialisé dans l'imagerie pour le suivi de l'efficacité des nouveaux traitements pharmaceutiques s'enrichit de quatre nouveaux membres. Acteur majeur, les laboratoires Cyclopharma (Clermont-Ferrand) spécialisés dans la radiopharmacie exploiteront cette plateforme dédiée aux projets de recherche en phase précoce. Il accueille aussi les sociétés de biotechnologies NVH Medicinal et Icta, ainsi que le centre hospitalier de Nevers.

Un cyclotron est un accélérateur de particules permettant d’obtenir des isotopes (éléments dont les noyaux ont le même nombre de protons mais un nombre différent de neutrons) radioactifs. Couplés à des molécules, ils constituent des marqueurs permettant d’observer l’action de ces molécules à l’aide d’une caméra.

Né en 2008, le GIE Pharmimage® compte comme membres historiques : le centre en télé-imagerie de l'université de Bourgogne, le centre de lutte contre le cancer Leclerc à Dijon, la société Chematech issue du laboratoire de chimie moléculaire de l'université de Bourgogne, le CHU de Dijon, la société de biotechnologies Oncodesign, spécialisée dans les nouvelles molécules pour le traitement des cancers et Weliance, une filiale de valorisation de la recherche de l'Université de Bourgogne.

www.pharmimage.fr

Crédit photo: Archi 3a

Commentez !

Combien font "7 plus 2" ?