L’industrie laitière recrute. En particulier en Franche-Comté, où sont fabriqués deux fromages d’Appellation d’origine protégée (AOP) particulièrement gourmands en main d’œuvre : le comté et le mont d’or. Et où fut créée la première des six écoles nationales d’industrie laitière (les Enil), à Mamirolle. L’établissement forme aussi des spécialistes de la gestion et du traitement de l’eau, dont les besoins en main d’œuvre sont encore plus criants.

Le comté a le vent en poupe  – 23 millions d’€ ont été investis dans les fruitières en 2018, pour une production qui a atteint, la même année, 66.500 tonnes – et le mont d’or est en pleine période de production – élaboré dans le Doubs entre le 15......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Gérard Thibord dit :

    Les Enil sont des écoles publiques relevant du ministère de l’agriculture, comme le lycée Granvelle de Dannemarie /Crête.

Commentez !

Combien font "8 plus 9" ?