Spécialisée dans la création de présentoirs de luxe, l’entreprise familiale a anticipé la baisse de commandes liée au coronavirus en se lançant dans un nouveau produit : le claustra de séparation pour établissements recevant du public mais également pour les ateliers industriels.

Jean-Charles Monnin, le dirigeant de Plastiglas, une PME familiale de Chalezeule, dans le Grand Besançon (Doubs), avait senti le vent tourner. Une dizaine de jours avant l’annonce du confinement par le président de la République, il avait prospecté pour évaluer la pertinence de son projet : utiliser......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "7 plus 6" ?