Les usines PSA de Mulhouse (Haut-Rhin) et Sochaux (Doubs) sont mises à l’arrêt jusqu’au 27 mars en raison des conséquences de l’épidémie du coronavirus.


Plusieurs raisons entraînent l’arrêt de la production des usines de Mulhouse et de Sochaux, explique la direction du groupe PSA dans un communiqué  :  « l’accélération de cas graves de Covi-19 proches de certains sites de production, des ruptures d'approvisionnement de fournisseurs majeurs, ainsi que de la baisse brutale des marchés automobiles », les concessions étant toutes fermées depuis le début de la semaine.
L’usine de Mulhouse située dans le Haut-Rhin, ce département étant l’un des plus importants foyers de contamination au coronavirus, a stoppé sa production de véhicules hier lundi 16 mars à 13h. La décision avait été annoncée lors d’une réunion extraordinaire du comité social et économique (CSE) du site.  Les salariés de l’équipe de l’après-midi ont été conviés à leur arrivée à rentrer chez eux. Et un numéro vert a été activé pour informer leurs collègues des tournées suivantes. Plus de 50 salariés (sur un total de 6.000) auraient déjà été confinés chez eux, selon un militant CGT de l’usine.


Kremernouvellepub

 

La mesure ne concerne pour l’instant qu’une partie de l’usine, celle de l’assemblage des véhicules. Les ateliers de pièces de forge, de fonderie et de mécanique, qui travaillent pour l’ensemble du groupe PSA, s’arrêteront « dans les jours prochains », a indiqué à l’AFP Laurent Gautherat, délégué CFE-CGC du site, le temps de livrer des pièces aux autres usines et de boucler le processus d'arrêt, vu que ce type d'équipements lourds ne se stoppe pas en un jour.

 

Les modalités d'indemnisation des salariés non encore connues

sochaux
Une ligne de montage dans l'usine PSA de Sochaux qui emploie 8.000 salariés. © Traces Ecrites

L’usine de Sochaux (Doubs) a arrêté son activité à son tour, ce mardi après le départ de l’équipe de nuit, à 5 heures.
 Dans la matinée d’hier, la direction avait annoncé la distribution de masques à partir de lundi après-midi pour les salariés situés à 1 mètre de distance les uns des autres, ont rapporté les syndicats les syndicats FO et CFE-CGC. Ils ont estimés que cette mesure n'était pas à la hauteur des enjeux. Le site de Sochaux accueille également un centre de recherche-développement, pour lequel les modalités d'arrêt n'avaient pas encore été décidée hier.
Tous les sites industriels de PSA dans le monde doivent fermer d’ici la fin de la semaine : Madrid en même temps que Mulhouse le 16 mars, Poissy et Rennes, Saragosse (Espagne), Eisenach,et  Rüsselsheim (Allemagne), Ellesmere Port (Royaume-Uni), Gliwice (Pologne) comme Sochaux le 17 mars, Hordain (France), Vigo (Espagne), Mangualde (Portugal) le 18 et Luton (Royaume-Uni), Trnava (Slovaquie) le 19.

 

Batifrancdeux


Les conditions d’indemnisation des salariés français n’était pas encore fixée hier : actionner leur propre dispositif de modulation du temps de travail à la hausse ou en l'occurrence à la baisse en fonction des fluctuations d'activités, ou faire appel au chômage partiel de droit commun.


Christiane Perruchot avec Mathieu Noyer.

Commentez !

Combien font "2 plus 5" ?