Investissement. Depuis qu’elle a intégré en 1999 le groupe bordelais de BTP Fayat, l’entreprise Charlatte Réservoirs, implantée à Migennes (Yonne), ne cesse de se développer.

Numéro un mondial des réservoirs hydropneumatiques jusqu’à 63 tonnes pour les eaux claires, usées et chargées, le fabricant (20 millions d’euros de chiffre d’affaires, 100 personnes) séduit une clientèle internationale.

Pas moins de 65% de ses productions partent à l’étranger. Sa dernière commande en cours de livraison s’adresse à des Australiens pour un montant de 2,5 millions (lire sur le sujet nos confrères de l’Yonne Républicaine dans leur édition du 3 septembre dernier).

«Nous bénéficions d’un carnet plein jusqu’en début d’année prochaine», souligne Jean-Claude Mardèle, le directeur.

L’usine, dont l’outil industriel a été en grande partie renouvelé pour 8 millions d’euros ces dernières années, lance aujourd’hui un nouveau programme d’investissements qui sera achevé en début d’année prochaine.

Il s’élève à 3 millions d’euros et consiste à détruire certains bâtiments, à reconstruire 2 000 m2 d’ateliers et à changer les équipements de fin de ligne : grenaillage, lavage et peinture.

Pour conserver une longueur d’avance sur ses concurrents, Charlatte Réservoirs s’appuie sur une équipe de R&D de cinq personnes qui innove en permanence.

Le groupe Fayat exploite une seconde filiale dans l’Yonne. Baptisée Charlatte Manutention, elle conçoit des tracteurs aéroportuaires et emploie 70 salariés à Brienon-sur-Armançon.

Crédit photos: Charlatte Réservoirs

Commentez !

Combien font "8 plus 7" ?