RECHERCHE. Dans l'Est de la France, une grande université fédérale est en marche. «L'aboutissement complet de la fusion devrait se faire à l'horizon 2016», espère Sophie Béjean, présidente de l'université de Bourgogne, qui présentait récemment deux projets de collaboration scientifique entre les campus de Bourgogne et de Franche-Comté.

Le Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) Bourgogne-Franche-Comté vient de décrocher deux autres appels à projets de l'Etat, cette fois dans la formation : TalentsCampus, lieu d'échange de compétences des apprenants, y compris des salariés d’entreprises et des collectivités publiques et Ecotrophélia, dédié à l'innovation alimentaire.

Cumulant 54 000 étudiants, 800 formations et 3 500 chercheurs, le PRES Bourgogne-Franche-Comté se veut une première étape dans la collaboration scientifique entre l'Université de Bourgogne, celle de Franche-Comté, Agrosup Dijon, l'ENSMM Besançon, et de nombreux acteurs professionnels, parmi lesquels Sanofi France, SEB et la société d'imagerie clinique Bioscan.

Lire la  suite sur le site notre partenaire dijOnscOpe

Crédit photo : Jonas Jacquel

Commentez !

Combien font "1 plus 8" ?