NTIC. La toute jeune entreprise auxerroise, spécialisée dans le e-commerce, fournit une prestation globale, tant pour l’acheteur que le vendeur.

Il suffit de commander sur l’une de ses boutiques en ligne, d’effectuer un paiement sécurisé et d’attendre la livraison.

Sami Garrab et Rachid El Idrissi partagent dorénavant une vraie passion professionnelle : développer leur propre entreprise.

Ces deux copains dans la vie, diplômés de l’enseignement supérieur en management, gestion et informatique, dirigent depuis le 15 février 2010 une start-up, baptisée Be2Store et spécialisée dans le e-commerce à Auxerre (Yonne).

«Lorsque nous avons fait notre étude de marché, nous nous sommes aperçus que la France souffre d’un retard considérable dans ce domaine par rapport à des pays comme les États-Unis, l’Allemagne ou encore le Royaume-Uni», explique Rachid El Idrissi.

«Vendre sur Internet devient par ailleurs une fonction de plus en plus stratégique pour les entreprises, sachant que mis à part les générations les plus âgées, cet outil fait aujourd’hui partie de notre quotidien», ajoute Sami Garrab.

Fort de ces constats, nos deux trentenaires imaginent un concept de e-commerce qui assure aux acheteurs comme aux vendeurs une prestation globale.

Ils sont tout à la fois prestataires pour créer un site marchand, gérer la relation client, assurer la logistique, le SAV ou encore conduire une stratégie marketing.

Et tout cela sur la toile !

Autre originalité : ils se rémunèrent en prenant un pourcentage sur le chiffre d’affaires réalisé, donc à la seule performance.

Une gestion automatisée des stocks

Cette démarche a séduit Oséo, le conseil général de l’Yonne, le conseil régional de Bourgogne, mais également le Réseau Entreprendre dont ils sont lauréats, qui tous ont apporté un soutien financier.

Ne restait plus qu’à convaincre !

Seize mois après sa création Be2store travaille pour une quinzaine de clients en France, dont les caves de Bailly-Lapierre (crémant), le fabricant de collants Divine ou encore les champagnes Napoléon.

Avec sa marque http://www.tandem-vin.com/ et son site de boutiques en ligne www.vinodomia.com/, l’entreprise (250 000 € de chiffre d’affaires espéré à terme, 7 salariés) se positionne fortement sur les produits viticoles, commercialisés, et c'est à souligner, aux tarifs de sortie de cave.

«Nous assurons tout, du référencement, au démarchage de la clientèle, en passant bien sûr par la gestion automatisée des stocks, disposant pour cela d’un entrepôt à nous, car il n’est pas question qu’un acheteur commande un vin qui n’est plus disponible», assure Sami Garrab.

Les amateurs de Facebook peuvent aussi retrouver vinodomia.com sur le réseau social. Là encore, nos deux entrepreneurs apportent une touche d’originalité.

Si un internaute tape quelques éléments de son profil : âge, sexe…, une application intégrée lui permettra de savoir immédiatement, en tout anonymat, quel choix de vins lui convient le mieux.

À la question de savoir si Sami et Rachid, dont les parents sont d’origines tunisiennes et marocaines, ont rencontré le racisme ordinaire dans leur vie de chef d’entreprise, la réponse tombe comme un couperet.

«Dans le monde professionnel, on regarde la compétence, pas la couleur de la peau !» Puisse t-il en être ainsi pour tous les salariés et demandeurs d'emploi issus de l'immigration !

Crédit photo: Be2Store

Commentez !

Combien font "1 plus 8" ?