Conducteur de presse offset en plein contrôle d'impression.
Conducteur de presse offset en plein contrôle d'impression.

EMBALLAGE. Le fabricant icaunais d’étuis d’emballage, principalement pour l’industrie agroalimentaire, investit à tour de bras dans du matériel d’impression, de découpe et de façonnage.

FP Pack choisit des équipements parmi les plus performants au monde pour compenser l’érosion des marges liée à un marché très tendu.

Cette capacité à intégrer la meilleure technologie du moment se double d’une forte politique de formation des personnels.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

L’entreprise de Florence et Philippe Pouponneau aura investi depuis sa création en janvier 2003 pas moins de 9 millions d’€ dans des équipements d’impression, de découpe et de façonnage. Elle ajoutera trois autres millions dans les deux ans pour intégrer une nouvelle presse offset 6 couleurs, plus vernis, et se doter d’une ligne de pliage-collage.

Bilan des courses, le fabricant d’étuis d’emballage essentiellement pour l’industrie agroalimentaire (*), implanté à Appoigny, près d’Auxerre (Yonne), est devenu, selon ses dirigeants, le plus performant de son secteur et de fait, est regardé comme un poisson-pilote par ses concurrents.

Les 48 salariés de l'entreprise travaillent sur du matériel ultramoderne.
Les 48 salariés de l'entreprise travaillent sur du matériel ultramoderne.

La priorité donnée à la technologie résulte d’un marché très tendu où les marges se sont réduites de 30% ces dernières années engendrant la nécessité de gagner l’équivalent en productivité. « Ceux qui n’ont pas pris ce tournant assez tôt vivotent, voire survivent, et d’autres, hélas, disparaissent à jamais », regrette Philippe Pouponneau.

Eco-impression

La visite du site de 5 000 m2 permet de mieux comprendre la stratégie développée. Depuis un an, une presse offset KBA (un fabricant allemand) de 80 tonnes occupe un linéaire de 27 mètres. Elle est capable d’imprimer jusqu’à 20 000 feuilles par heure. FP Pack a été la première entreprise française à s’en doter, affirme l'industriel.

Grâce à ce type d’équipement renouvelé tous les quatre ans, FP Pack (13 millions d'€ de chiffre d'affaires, 48 salariés) fait en permanence un bond technologique, d’autant plus amplifié que les machines de façonnage et de collage qui prolongent le cycle de production, suivent à un rythme encore plus soutenu. « Nous en sommes au septième renouvellement en dix ans », assure t-il.

Le site de FP Pack à Appoigny, près d'Auxerre (Yonne).
Le site de FP Pack à Appoigny, près d'Auxerre (Yonne).

Ce parc de machines permet de transformer 10 000 tonnes de carton à l’année et de produire 2,5 millions d’emballages par jour pour des clients de l'agroalimentaire comme les groupes Senoble, Limagrain, Brossard ou encore La Biscuiterie du Mistral.

L’autre atout de FP Pack relève d’un parti pris très écologique. Le site icaunais vient d’être certifié Imprim’Vert pour la sixième année consécutive.

L’explication tient au process qui intègre un mouillage sans alcool, des encres végétales ainsi que du vernis à faible odeur et à faible migration, conformes à la norme Nestlé, la plus exigeante du marché.

La technologie n'explique toutefois qu'en partie le succès de l'entreprise. L'autre carte maîtresse tient à la formation du personnel, forte d'un budget jusqu'à 40 000 € à l'année. Car certains des nouveaux équipements nécessitent de 4 à 5 semaines, en deux modules, pour savoir parfaitement les piloter.

« Nous venons de boucler un premier cycle, le second passera sans doute par une croissance externe, voire une mutualisation des forces avec d’autres », indique sans plus de précisions Philippe Pouponneau, qui se dit prêt à toutes les solutions « intelligentes ».

(*) Secteur qui représente 90% de l’activité, les 10% restants relevant de la pharmacie.

Florence et Philippe Pouponneau, devant l'une de leur grosse presse offset.
Florence et Philippe Pouponneau, devant l'une de leur grosse presse offset. Photo fournie par FP Pack.

Qui sont Philippe et Florence Pouponneau ?

Couple à la ville et tandem au bureau, les deux dirigeants jouent d’une parfaite complémentarité. Florence Pouponneau, diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce, s’occupe du commercial et de l’administration.

De son côté, Philippe Pouponneau gère, organise et développe l’entreprise. Cet homme de 57 ans est fils et petit-fils d’imprimeur. Mais l’atavisme n’a pas joué au début car il fait des études de pharmacie, puis intègre l’agence de publicité DDB comme gestionnaire de budget, avant de se lancer dans le cartonnage.

Il a ainsi dirigé pendant six ans sur Lyon une société de ce secteur, « en multipliant par deux l’activité et par trois les bénéfices ».

Autres photos : ©Didier Hugue.

Commentez !

Combien font "3 plus 1" ?