Coupe d'un profilé aluminium chez Aluroy à Gray (Haute-Saône).
Coupe d'un profilé aluminium
chez le fabricant de fermetures Aluroy à Gray (Haute-Saône).

METALLURGIE. Le spécialiste graylois (Haute-Saône) des fermetures en aluminium : volets, portails…, investit près de 2 millions d’€ dans une extension et de nouveaux équipements.

Ce développement doit permettre à Aluroy de doper de 20 à 25% sa productivité et d’étoffer son offre de produits.

L’entreprise comtoise, fondée en 1991 par Bernard Roy, travaille à 80% avec des artisans poseurs sur le marché de la rénovation.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Joseph Chaveca, directeur adjoint d’Aluroy, n’est pas peu fier de faire visiter les locaux du spécialiste des fermetures en aluminium : volets, portails, persiennes, brise-soleil…

Le bras droit de Bruno Merli, P-DG et gendre de Bernard Roy, fondateur de l’entreprise, explique les extensions successives réalisées depuis deux décennies, qui donnent aujourd’hui un site en zone d’activités de Gray (Haute-Saône) d’une surface de 5 000 m2 couverts où travaillent 40 salariés.

«Nous venons d’investir 650 000 € dans 2000 m2 et rentrons pour un million d’€ de matériel», explique Joseph Chaveca.

Parmi les nouveaux équipements figurent deux centres d’usinage cinq axes, l’un dédié aux volets roulants, l’autre aux portails, ainsi qu’une cabine de peinture, opération auparavant sous-traitée.

Ce renforcement du parc machine (*) doit permettre de doper de 20 à 25% la productivité et d’étoffer l’offre de produits.

Aluroy (5,2 millions d’€ de chiffre d’affaires à fin mars 2013 et 5,9 millions attendus sur le prochain exercice) assure aujourd’hui 85% de son activité dans le volet roulant.

Aluroy dispose aujourd'hui de 5000 m2 d'atelier.
Aluroy dispose aujourd'hui de 5000 m2 d'atelier.

Une clientèle d’artisans

Le fabricant, positionné sur le marché de la rénovation, souhaite aujourd’hui se diversifier dans le volet battant. 

Il a également l'intention de monter fortement en puissance  ses autres fabrications plus modestes : portails, brise-soleil, pergolas et volets de toit.

La concurrence nationale l’y oblige.

«Afin de fidéliser nos 800 clients, qui sont à 80% des artisans : menuisiers, serruriers, ébénistes…, et d’en convaincre d’autres, nous devons leur proposer un catalogue le plus complet possible de fermetures», argumente Bruno Merli.

Mais, process et produits ne portent pas seuls le développement. L’entreprise mise aussi sur son personnel. Ce dernier bénéficie d’un plan de formation de 1200 heures (environ 100 000 €), épaulé financièrement par des fonds régionaux.

Vingt-deux ans après sa création, Aluroy illustre une success-story qui en  rappelle bien d’autres.

Lorsqu’il rachète en 1991 l’atelier aluminium de Simu, motoriste pour volets roulants également implanté à Gray, Bernard Roy le déménage déjà dans un garage à Ancier, commune toute proche.

Sauf qu’il ne s’agissait pas du sien, mais d’un vrai qui réparait naguère des automobiles.

Assemblage des lames de volets roulants.
Assemblage des lames de volets roulants.

(*) Aidé financièrement par une avance remboursable de 275 358 € du conseil régional de Franche-Comté, grâce à l’entremise d’Action 70, l’agence de développement économique de Haute-Saône.

Crédit photos : Aluroy

Commentez !

Combien font "8 plus 2" ?