Géographe devenu fabricant de globes terrestres artisanaux, Alain Sauter a retrouvé les gestes de ce métier disparu et réinventé certaines techniques. Il vient d’embaucher une collaboratrice et son carnet de commandes est plein. Reportage dans un atelier où tout est fait main, ou presque.

L’atelier est discrètement installé dans une cour proche de la rue de Belfort, à Besançon. Une surface de 120 m2 où Alain Sauter s’est installé en janvier 2019 et où il a pu organiser l’espace. Cette année-là, sa production est passée à 100 globes......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "2 plus 9" ?