Sosolic prospère auprès d’Alstom Transport à Ornans

Publié par Didier Hugue, le 12 juin 2013
Contrôle géométrique de pièces chez Sosolic Industries.
Contrôle géométrique de pièces chez Sosolic Industries.

MECANIQUE. Ce fabricant d’outillages et d’éléments de machines spéciales noue de vrais liens de partenariat avec sa clientèle. Et notamment Alstom Transport, son principal donneur d’ordres.

Ses atouts : proximité, réactivité et qualité que nous explique Olivier Cailler, repreneur de l’entreprise en 2006.

Pour multiplier les leviers de croissance, l’entreprise travaille parallèlement au lancement d'un produit propre.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

D’entrée de jeu, Olivier Cailler (41 ans), gérant de Sosolic Industries implantée à Ornans (Doubs), démontre que la sous-traitance ne se limite plus à un simple et strict rôle d’exécutant, mais bien à des relations de partenariat avec les donneurs d’ordres.

Ce fabricant d’outillage et d’éléments de machines spéciales (1,3 million d'€ de chiffre d'affaires attendu en 2013, 19 salariés) le prouve avec Alstom Transport, dont le site d’Ornans (400 salariés) est le centre d’excellence mondial pour les moteurs ferroviaires.

« Nous sommes passés en six ans de 5% à 25% de chiffre d’affaires avec ce groupe, grâce non seulement à la proximité, mais également à notre réactivité et aux différents services proposés », explique cet ingénieur en mécanique, diplômé de l’ENIBe de Belfort, devenue depuis l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM).

De fait, à la réalisation d’outillages d’assemblage, de soudage ou encore d’empilage de tôles, servant à la fabrication des moteurs, il y ajoute la mise en ligne de visserie comme l’achat, le stockage et la distribution de composants techniques.

En retour, le dirigeant n’hésite pas à solliciter et obtenir des commandes en période de calme pour s’assurer un plan de charge continu.

Et cela marche. « Nous avons su créer ensemble un écosystème basé sur la confiance, le respect et une certaine convivialité », se félicite Olivier Cailler.

Pour preuve, à l’heure du déjeuner, il n’est pas rare qu’il retrouve régulièrement ses interlocuteurs d’Alstom autour d’une des tables de cette petite cité comtoise qui vit naître la peintre Gustave Courbet, dont nous ne serions trop vous conseiller de visiter le nouveau musée local qui lui est entièrement dédié. Relire notre article : Courbet dévoile son musée

Opération de tournage.
Opération de tournage.

Un manque de formation dans les métiers de la mécanique

Grâce à cette stratégie de contacts, Sosolic convainc bien d’autres clients et notamment des industriels suisses de l’horlogerie, du médical et de l’électronique pour lesquels l’entreprise fabrique des pièces de machines spéciales, voire de petits équipements productifs complets.

« Les Suisses ont bien compris que nous devions former une chaîne soudée et ils nous traitent en collègues », indique le patron de la PME comtoise, expliquant notamment qu’en cas de problèmes rencontrés, tout le monde se réunit pour faire naître une solution.

Tout ne va pas pour autant comme sur des roulettes chez Sosolic qui peine à trouver un personnel qualifié en tournage et fraisage, faute de formations adaptées. Un constat que partage depuis longtemps Pascal Oudot, chaudronnier à Bolandoz (Doubs), à qui Sosolic ses éléments méca-soudés.

« En outre, étant à une heure de la Suisse et de ses salaires nettement supérieurs, vous pouvez imaginer la suite », confie Olivier Cailler.

Pré-réglage d'outil sur banc.
Pré-réglage d'outil sur banc.

Mais pour autant le chef d’entreprise n’est pas homme à baisser les bras. Conscient qu’il lui faut trouver de nouveaux leviers de croissance, il réfléchit à lancer un produit propre, accompagné par la CCI du Doubs.

Crédit photos : Sosolic Industries



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Franche-Comté, Doubs, Alstom Transport, Ornans, Métallurgie, Suisse, mécanique, sous-traitance, UTBM, Sosolic Industries, Olivier Cailler

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant alsacien de coffres-forts, Fleck Sécurité, blinde ses marchésLe fabricant alsacien de coffres-forts, Fleck Sécurité, blinde ses marchés
A Chalon-sur-Saône, EML et LTB redonnent ses lettres de noblesse à la sous-traitanceA Chalon-sur-Saône, EML et LTB redonnent ses lettres de noblesse à la sous-traitance
Avec sa technique d'encapsulation, Cookal apporte une touche d'innovation aux tables des fêtes de fin d'annéeAvec sa technique d'encapsulation, Cookal apporte une touche d'innovation aux tables des fêtes de fin d'année
Pourquoi le fabricant dijonnais de machines-outils Vernet-Behringer séduit une si large clientèle dans la région Grand EstPourquoi le fabricant dijonnais de machines-outils Vernet-Behringer séduit une si large clientèle dans la région Grand Est

Commentez !


Combien font "1 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire