Qui sommes-nous ?

Publié par Les journalistes de Traces Ecrites News, le 04 mai 2010

Traces Écrites News est édité par l'agence de presse Traces Écrites installée à Dijon depuis 1991.

La SAS Traces Ecrites (capital de 7500 euros) a deux activités :
- la correspondance principalement de journaux économiques - Les Echos, Le Moniteur, L'Usine Nouvelle et Le Monde.
- la publication depuis juin 2010, de Traces Écrites News, lettre quotidienne (lundi au vendredi) et site dédié d'information économique sur l'Est et ses deux régions : Grand Est et Bourgogne Franche-Comté.

Présidente de la SAS Traces Écrites : Christiane Perruchot
Directeur de la publication : Didier Hugue
Rédacteur en chef :  Christiane Perruchot
Rédacteurs : Christiane Perruchot, Julie Giorgi, Didier Hugue, Mathieu Noyer, Pierre-Yves Ratti, Frédéric Marais (Agence Info), Monique Clémens, Marie Vollot, Philippe Bohlinger.

Adresse postale : 8 impasse de la Vigne - 21310 Trochères.

Tél. : 03 80 48 96 66 - contact@tracesecritesnews.fr

   

Mentions légales

- RCS : B 380 644 047 000 41
- Hébergement
  ONLINE SAS
  BP 438
  75366 PARIS CEDEX 08
  Tél. : 01 84 13 00 00



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : 

Découvrez également les articles associés :

Les transformateurs Meng investissent 2 millions d’euros dans une nouvelle usine en AlsaceLes transformateurs Meng investissent 2 millions d’euros dans une nouvelle usine en Alsace
2016, l'année de tous les records pour  les congrès de Dijon Congrexpo 2016, l'année de tous les records pour les congrès de Dijon Congrexpo
L’horloger Utinam veut passer du modèle start-up à celui de PMEL’horloger Utinam veut passer du modèle start-up à celui de PME
A Besançon, le plasturgiste Plast-Moulding s’inscrit dans l’usine du futurA Besançon, le plasturgiste Plast-Moulding s’inscrit dans l’usine du futur

28 réponse(s) à "Qui sommes-nous ?"

  1. chaardit :

    je voudrais savoir si vous êtes représente en Tunisie merci

  2. La rédaction de Traces Ecrites Newsdit :

    Réponse à Véronique, Merci pour ce commentaire et vous avez raison, nous n'en faisons jamais trop en terme d'information sur les différents territoires du Grand Est et de Bourgogne. Concernant la Saône-et-Loire, apprenez toutefois que près de 200 articles de notre site l'intéressent directement. Plus d'une centaine portent sur des entreprises ou des initiatives sur l'agglomération chalonnaise, plus d'une cinquantaine sur la communauté urbaine Le Creusot-Montceau et pas moins de 30 sur le Mâconnais. Mais nous pouvons encore mieux faire. Bien cordialement, Le rédaction de Traces Ecrites News

  3. Véroniquedit :

    Bonjour et bravo pour ce travail important sur un domaine peu traité, en tout cas en Saône-et-Loire.... Et à ce propos, pourquoi n'y a-t-il que très peu d'informations sur ce qui se passe à Mâcon, Chalon ou autre ville de Saône-et-Loire ? J'ai souvent l'impression que la vie économique cesse juste après Dijon... Blague à part, la S&L organise aussi des événements, comme le prix ENGIE remis ce mardi 16 juin à Chalon, et qui n'est mentionné nul part... Pensez à nous !

  4. GRINDESELdit :

    Je viens de lire la critique que l'un de vos lecteurs porte sur votre article consacré au tôlier Jannin-Carnet! Je tiens à vous signaler que j'ai trouvé votre reportage très intéressant et même édifiant sur la manière dont nos hommes politiques en général perçoivent le rôle qu'ils pourraient - et devraient - jouer vis à vis des entreprises installées sur 'eurs territoires. Cette personne se serait-elle senti visée à ce titre ? Possible… Un exemple personnel vécu en 2012: A 53 ans, j’avais lancé dans la Loire, une entreprise de négoce. J’ai pris ma retraite en 2011, à 70 ans et 54 ans d’activité. Ma fierté a été d’avoir créé 12 emplois. Mon fils approvisionne maintenant au national un réseau de plus d’une centaine d'emplois en sous-traitance. J’ai pris contact avec le maire de notre village, 3000 habitants. Je le savais passionné par les nouvelles technologies, de surcroît ingénieur. Comme cela est devenu incontournable dans toutes les communes et autres services à la personne engendrant ainsi une énorme redondance d’informations coûteuses et souvent inutiles -infos généralement doublées par de luxueuses publications quadri-couleurs- un site Internet est sensé présenter la commune depuis le début des années 2000. J’avais appris que ce site devait être relooké dans les mois qui suivaient. J’avais enfin le temps de m’intéresser à la commune ! Je me suis étonné qu’ayant pensé à présenter sur ce site les activités tourisme (hôtels-restaurants) et les innombrables associations du village, les autres entreprises avaient été oubliées ! Retraité et disponible, j’avais l’idée de tenter de fédérer un certain nombre des entrepreneurs du village pour créer un service commercial commun et leur permettre d’embaucher un ou deux emplois de secrétariat dans un local disponible sur le site de la supérette locale, formule à mon avis plus efficace que les habituels messages d’absences et, surtout, service susceptible de créer une dynamique de reconquête de marchés traités par des entreprises extérieures ! Avec 36 000 communes, la création de 36 000 emplois de secrétariat à forte valeur ajoutée pour les très petites entreprises seraient possibles… Seulement trois entrepreneurs sont venus à la première réunion ! Un an après, les entreprises du village travaillent toujours sans site Internet (sauf deux ou trois déjà équipées qui pouvaient tout de même y trouver intérêt). Ni leur maire, ni la CCI, encore moins les statisticiens de services de l’Etat toujours en retard à ce sujet de quelques années, n’ont évolué… Tout cela a occupé ma retraite quelques semaines. Il est toujours aussi difficile de toucher un artisan… A cette occasion je me suis ainsi aperçu, à ma grande stupeur, que la mairie ne disposait d’aucun listing des entreprises et "ne voyait pas l’intérêt de faire leur promotion" ! La secrétaire me renvoya aimablement sur la CCI locale qui, elle-même, a tenté de me renvoyer sur les statistiques de l’INSEE, à savoir site payant ! Ayant insisté, la CCI me fit parvenir sous 8 jours, un listing par mail. Je me suis rapidement rendu compte qu’il n’était pas à jour ! Il manquait environ 50% des entreprises et aucun renseignement permettant de les joindre ! J’ai monté seul un fichier fiable (mail ou site compris pour ceux qui en étaient équipés) en contactant jusqu’à la plus petite entreprise.. J’ai mailé ce fichier à la CCI et à la mairie. Le nouveau site de la mairie s’est relooké dans les mois qui ont suivi… sans apport des informations que je pensais utiles à l’ensemble de la collectivité. Seul détail : Un an après les visiteurs sont toujours renvoyés sur la CCI, cette fois ci par un message approprié! Vous voyez un particulier contacter la CCI pour obtenir l’adresse d’un fournisseur ?! Face aux diverses difficultés économiques actuelles, le résultat global m’a désolé et édifié sur les motivations réellement entrepreneuriales de nos dirigeants et services comme, d’ailleurs, sur le dynamisme de nos entreprises locales ! Je termine en vous félicitant sur le dossier ERSCIA à mon sens objectif. Vous êtes l’un des rares parmi les médias, y compris dits techniques qui se sont frottés ou qui traitent de cette mini filière, à avoir effectué un effort évident d’information de qualité au sens noble du terme. BRAVO ! Continuez ! JP GALLAND alias GRINDESEL

  5. GALLANDdit :

    ERSCIA : Faire plus court que les trop longs développements professionnels de GRINDESEL sur son forum ? OK NON pour créer une Z.I à Sardy en dehors de toute logique économique et industrielle. OUI à une adaptation progressive à la réduction du nombre d’entreprises de sciage et éviter ainsi de brutales pertes d’emplois allant bien au-delà de celles espérées ! OUI à la création et à l’industrialisation raisonnée et inéluctable d’entreprises qui pensent pouvoir survivre aux difficultés largement développées par ailleurs dans le cas ERSCIA. NON à une scierie de 300 000 m3 (portée ensuite à 500 000) de grumes à SARDY alors qu’existent certainement d’autres sites plus adaptés dans un rayon de 300 km. OUI – à défaut- à une unité de plus ou moins 100 000 m3 exploitant les massifs forestiers dans un rayon de 80 à 100 km de SARDY par respect pour la libre entreprise. NON à l’hypocrisie d’invoquer la notion d’intérêt public majeur pour défendre des intérêts privés, alors qu’il est clair que la création d’emplois aidés est un leurre qui coûte très (trop) cher ! A ma connaissance aucune étude n’existe à ce sujet ? Merci aux écolo- parfois illogiques mais qui ne s’y laissent pas entraîner face à un dialogue de sourds - défendant un banal carré de biodiversité ayant ainsi permis l’amorce d’un difficile débat de fond sur une vision d’avenir et l’espoir d’un retour au bon sens, pour une exploitation lucide et raisonnée de la ressource forestière française. GRINDESEL animateur du forum spécialisé grindesel.forumactif.fr, sur la première transformation et utilisation du bois brut.

  6. RENNEQUIN Stéphanedit :

    Bonjour Madame PERRUCHOT, Monsieur HUGUE, Ci-joint le site internet de la plateforme btponline...mon nouveau concept. Stéphane RENNEQUIN 03.80.10.23.24

  7. Hung TRANdit :

    C'est très intéressant votre site, J'anime deux blogs sur la diversification industrielle et l'innovation. De plus, j'alimente deux observatoires sur deux sujets différents. Pour mieux comprendre je vous invite de visiter mon site www.competis.fr et aller sur le lien : http://www.competis.fr/blog.html Je voudrais renter en contact avec vous pour mieux échanger dans cette dynamique positive. Cordialement Hung TRAN

  8. Chambriondit :

    Site très intéressant pour moi qui suis une "exilée" bourguignonne et qui souhaite revenir au "pays", cela constitue une excellente source d'informations.

  9. Prost gilbertdit :

    Cela change de ce que l'on connait....balayage de tout ce qu'il est bon de connaitre dans une presentation pratique... claire... de la bonne info.

  10. leclerc ghislainedit :

    bonjour monsieur,madame je me permets de vous ecrire pour savoir si vous rechercher des caristes d'entrepôt 3 et 5 titre professionnel. Mercie d'avance en l'attente d'une réponse.

  11. Didier Huguedit :

    Merci pour votre commentaire. Mais, vous devriez, cher lecteur, plonger dans nos archives et notamment dans la rubrique Emploi-Formation. Vous y liriez un portait de l'UTBM en bonne et due forme, ainsi que plusieurs autres articles où cette université dédiée au monde industriel tient une place de choix Didier Hugue

  12. marceau philippedit :

    Je découvre votre site à la lecture d'un article sur l'ESTA. N'oubiez pas l'UTBM qui grace à son Histoire fêtera cette année ces 50 ans (1962 - 2012). EN attendant, merci pour vos news en ligne.

  13. Alexandredit :

    Je découvre votre site avec intérêt. Bravo pour des articles pertinents, continuez ainsi. Alexandre

  14. yannick ETTERdit :

    Bravo pour votre site et votre lettre de diffusion. Une info rapide et quotidienne sur l'actualité éco de la région que je consulte chaque matin. Bonne continuation. yannick ETTER Espace Premium - Honda Dijon et Besancon Espace Premium Sport - Centre Porsche Dijon

  15. Sophie Rebouddit :

    Une source précieuse et irremplaçable d'information sur les PME de la région. Merci pour ce travail que je guette avec impatience à chaque édition.

  16. Oliverdit :

    Aujourd'hui, il semble évident d'utiliser ce média pour faire passer les messages au plus grand nombre. Plus nous parlerons de la Bourgogne et de son développement économique, plus nous attirerons l'attention sur notre région. Il ne faut pas se le cacher, le développement économique est nécessaire pour le dynamisme d'une région.

  17. PEREIRA Jorgedit :

    Bravo pour cette publication. j'aime le support papier, mais pouvoir, d'un clic de souris accéder à un article qui m’intéresse c'est quand même génial. Jorge PEREIRA

  18. VIEdit :

    Bonjour, Aujourd'hui, il semble évident d'utiliser ce média pour faire passer les messages au plus grand nombre... Plus nous parlerons de la Bourgogne et de son développement économique, plus nous attirerons l'attention sur notre région. Il ne faut pas se le cacher, le développement économique est nécessaire pour le dynamisme d'une région. C'est en montrant l'énergie de chacun des acteurs que nous montrerons l'efficacité et les liens de notre région. Venez à la rencontre des PME qui sont le coeur et les poumons des divers départements. à bientôt, Dominique VIE

  19. du Guernydit :

    Je vous souhaite de réussir ce nouveau challenge économique, bravo pour vos informations quotidiennes.

  20. Esradit :

    Bonjour, Bravo pour cette initiative ! Nos régions méritent qu'on dédie une lettre d'infos à leurs économies si dynamiques. Bonne continuation.

  21. CHEVALIERdit :

    Merci pour cette initiative ! C'est ambitieux , mais nécessaire. Concis mais efficace. Bon vent.

  22. Véronique Nardidit :

    BRAVO pour ce site multifilière, multiculturel, multirégional, multi... ! ça fourmille d'infos ; c'est clair et agréable à lire.

  23. Charlierdit :

    Bonjour, pour vous abonner aux articles : http://www.tracesecritesnews.fr/?feed=rss2 Bonne journée Grégory Charlier

  24. Alexandre Berenguerdit :

    Bravo pour votre travail agréable et pertinent. Bonne continuation. AB

  25. Thierry YVRARDdit :

    Bravo pour le contenu et la présentation! Avez-vous prévu une news letter en forme d'abonnement? Au plaisir de vous lire!

  26. Bernarddit :

    continuez bien comme ça. courage et à bientôt. Bernard

  27. Jean-Pierre COULPIERdit :

    Je découvre Traces Écrites et cela me plait bien. La mise en page est agréable puisque l'on peut voir d'un coup d'œil plusieurs articles à la fois. Peut-on s'abonner ? Jean-Pierre COULPIER

  28. jeanpaul Ropiotdit :

    Très pro votre site j'aime beaucoup, en plus les images passantes sur certains sites de la Bourgogne sont très sympas. Jean-Paul Ropiot

Commentez !


Combien font "6 plus 8" ?

Envoyer votre commentaire