L’Alsacien Seegmuller organise les déménagements entre voisins

Publié par Mathieu Noyer, le 15 décembre 2016

DÉMÉNAGEMENT/STRASBOURG. Accompagner le marché plutôt que le subir : la forte concurrence du déménagement entre particuliers a conduit l'Alsacien Seegmuller à lancer une offre participative.
Le concept Demeclic invite jusqu’à cinq amis à se joindre au déménagement d’un client. L’entreprise continue d’organiser la prestation et la couvre avec son assurance professionnelle.

Le déménageur parvient ainsi à réduire les prix tout en restant dans la course.

 

demeclic
Le client participe au déménagement avec l'entreprise et peut inviter jusqu'à 5 amis à partager le volume du camion.

 

Héritier d’une histoire de transporteurs vieille de plus d’un siècle, Seegmuller vient de franchir un pas vers ce qu’il estime être l’avenir de sa profession. Dans la spécialité du déménagement où il s’est reconverti, le groupe familial strasbourgeois a lancé depuis quelques mois une offre « participative », sous le nom de Demeclic.

 

Selon ce concept, jusqu’à cinq amis peuvent se joindre au déménagement d’un client, au point de départ et/ou d’arrivée, en association avec une partie du personnel de l’entreprise. Celle-ci continue d’organiser la prestation, elle intervient là où le client le veut et elle couvre le particulier par son assurance professionnelle.

 

Selon la direction, ces dimensions de co-participation entreprise/particulier et d’assurance distinguent Demeclic des autres offres alternatives. « Notre présence en de nombreux points du territoire français permet d’assurer des déménagements sur de longues distances », ajoute le PDG Jean-Charles Seegmuller.

 

pub-gif-juin-v10

 

Pour le reste, le dispositif rappelle en effet fortement le dispositif « jenvoiedulourd » de son confrère haut-rhin Axal : commande par mail, évaluation par le client du volume à transporter, libre choix de la composition de l’équipe…

 

Demeclic naît du postulat qu’il vaut mieux accompagner le marché plutôt que de le subir. « Deux déménagements sur trois en France se font désormais entre particuliers », rappelle le dirigeant de Seegmuller.

 

La raison : le prix avant tout, d’où le lancement de ce concept moins cher, et dont le tarif décroît en fonction du nombre de participants non-professionnels. L’économie peut atteindre 70 % selon l’entreprise.

 

La valeur ajoutée du déménageur, ce ne sont plus les gros bras

 

demeclicecran
Le client évalue lui-même le volume à transporter sur le site dédié du service.

 

« Pour nos équipes, Demeclic représente un autre défi, c’est un changement d’approche du métier. Il ne faut pas se cacher, l’idée a été reçue d’abord avec une certaine méfiance en interne, certains collaborateurs l’ont ressentie comme une dévalorisation de leur fonction. Nous leur avons expliqué qu’au contraire, c’était l’occasion de montrer que la valeur ajoutée du déménageur, ce ne sont pas les gros bras, mais la capacité à organiser la prestation et à accompagner le client », souligne Jean-Charles Seegmuller.

 

Le déménagement classique garde cependant de beaux jours devant lui, en tout cas il maintient Seegmuller au rang des solides PME du domaine, avec ses 180 salariés et ses 20 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2015.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

L’affaire a été créé en 1881 par Guillaume Seegmuller dans le transport de marchandises, notamment fluvial avec une flotte dédiée.

 

Les « armements Seegmuller » restent ancrés dans la mémoire des Strasbourgeois et leurs entrepôts dans les anciens bassins portuaires sont restés dans le paysage jusqu’à la décennie écoulée, lorsqu’ils se sont transformés en la grande bibliothèque-médiathèque de la ville, la Maison universitaire internationale et le complexe immobilier Les Dock’s, sur la presqu’île Malraux aux portes du centre-ville.

 

Siégeant à Lampertheim au nord de Strasbourg, l’entreprise a traversé des phases plus difficiles après les chocs pétroliers. En 1997, la famille a décidé de céder sa branche transports au groupe Mory (liquidé l’an dernier), pour se concentrer sur le déménagement.

 

Tout en gardant son autonomie de décision, Seegmuller a rejoint les groupements qui caractérisent le monde du déménagement : Demeco en France et Harmony Relocation Network, un poids lourd de taille mondiale.

 

seegmullerdirigeantQui est Jean-Charles Seegmuller ?


Contrairement à de nombreuses sagas familiales, chez les Seegmuller, Jean-Charles, 43 ans, représentant de la cinquième génération, n’a pas pris les rênes selon un scénario longuement écrit à l’avance.
Expert-comptable de formation, il a « résisté » un certain temps à l’appel du pied de son père, préférant bâtir sa carrière dans son métier. Mais sa profession l’a ramené à l’entreprise familiale, en 1999 par l’étude d’un projet de reprise. Il s’est donné ensuite un an pour se plonger de plus près dans l’affaire… et, à l’issue, prononcer un oui définitif.
Direction de filiale (Charl’Antoine, livreur de meubles neufs et biens d’équipement représentant un quart du chiffre d’affaires), direction générale puis nomination comme P.-DG, tout s’est alors enchaîné vite en trois ans, de 2004 à 2007.
Le jeune dirigeant revendique une capacité à marier les valeurs de l’humanisme et du travail, caractéristiques de la culture protestante luthérienne dont sa famille est imprégnée.

Photos fournies par l'entreprise.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Grand Est, logistique, Strasbourg, Bas-Rhin, déménagement, Seegmuller, Demeclic, Demeco, Harmony Relocation Network

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, 2CRSI prépare une entrée en bourse pour défier les serveurs informatiques de la Silicon ValleyEn Alsace, 2CRSI prépare une entrée en bourse pour défier les serveurs informatiques de la Silicon Valley
Duret veut mettre la sellerie cousue-main à la portée du monde entier grâce à internetDuret veut mettre la sellerie cousue-main à la portée du monde entier grâce à internet
Le Bourguignon Adventys accueille deux fonds d’investissement pour doubler d’activité d'ici à cinq ansLe Bourguignon Adventys accueille deux fonds d’investissement pour doubler d’activité d'ici à cinq ans
A Autechaux, MBP remercie la crise et continue à investir dans les hommes et les machinesA Autechaux, MBP remercie la crise et continue à investir dans les hommes et les machines

Commentez !


Combien font "6 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire