Traces Ecrites News, le club
  • Les Canalous
  • CCI Grand Est
  • CLEIA
  • Packmat

Cryla triple de taille à Besançon

Publié par Didier Hugue, le 31 mai 2012

METALLURGIE ET PLASTURGIE. Le fabricant de composants pour l’aéronautique et le médical, ainsi que de pièces pour le secteur du luxe, investit près de 4 millions d’€ dans un nouveau site à Besançon qui triplera sa surface de production.

L’entreprise, rachetée en 2009 par Thierry Bisiaux et Augustin Gomez, conduit une judicieuse stratégie de diversification qui porte aujourd’hui ses fruits avec une croissance à deux chiffres.

Les dirigeants étudient trois opportunités de croissance externe : en Rhône-Alpes, dans le sud de la France et au Brésil.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

D’ici à un an, Thierry Bisiaux, directeur général de Cryla Industries (7,5 millions d’€ de chiffre d’affaires attendu en 2012, dont près d’un quart à l’exportation) et président de la société de contrôle Excamed, son associé Augustin Gomez et leurs 72 collaborateurs vont encore devoir souffrir.

Car les 1400 m2 actuels d’ateliers, sis rue Fontaine-Ecu à Besançon (Doubs), qui accueillent le fabricant de composants pour l’aéronautique et le médical, ainsi que de pièces pour le secteur du luxe, se révèlent non seulement trop petits mais plus du tout adaptés au développement exponentiel de l’entreprise : plus de 25% en moyenne ces trois dernières années.

D’où l’impérieux besoin de repousser les murs. «Nous faisons construire un site de 3 200 m2, extensible jusqu’à 5 000 m2, sur la zone Temis», indique Thierry Bisiaux.

Cette opération immobilière, révélée par nos confrères de la Presse Bisontine, nécessite un investissement de 3 millions d’€.

S’y ajoutera un programme d’acquisition de nouveaux équipements : presse à découper numérique, centre automatique d’usinage cinq axes et presses à injecter, chiffré entre 600 000 et 900 000 €.

Opérationnelle en juillet 2013, l’unité répondra parfaitement aux désirs du sous-traitant (*), dont 60% de l’activité dépend de l’aéronautique, mais qui conduit une forte politique de diversification dans médical et le luxe.

Un petit groupe qui voit grand et loin

«Alors que nous travaillons pour des équipementiers de rangs 1 et 2 dans l’aéronautique, nous développons parallèlement en direct nos savoir-faire de découpeur, d’usineur, d’injecteur et d’assembleur pour le médical et le luxe», précise le dirigeant.

Reprise en 2009 à un groupe américain, Cryla pratique aussi de la croissance externe. En juillet 2011, elle rachète un fonds de commerce pour créer Cryla Développement (150 000 € de chiffre d’affaires, 3 personnes).

«Nous fabriquons des prototypes de petites séries, à partir de résine, par moulage gravité sous vide», explique Thierry Bisiaux.

L’entrepreneur, âgé de 46 ans et Gadzart de formation (**), ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il étudie actuellement la reprise d’un usineur pour petites et moyennes séries en Rhône-Alpes.

Il pourrait aussi conclure une affaire dans le médical dans le sud de la France et lorgne sur une acquisition hors frontières au Brésil.

Quant à la conception de produits propres, ce n’est pas pour l’instant d’actualité, mais qui sait…

(*) Cryla assure actuellement 80% de son activité dans la production de composants et 15% dans celle de sous-ensembles et ensembles.

(**) Diplômé de l'École Nationale Supérieure d'Arts et Métiers (ENSAM ou Arts et Métiers ParisTech).

Crédit photo: Cryla



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, Doubs, médical, luxe, sous-traitance, aéronautique, Cryla, composant

Découvrez également les articles associés :

A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie
A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI
Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier   Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier
Le plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienneLe plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienne

1 réponse(s) à "Cryla triple de taille à Besançon"

  1. kochdit :

    Bravo pour cette énergie ! Sauf que dans ce pays, et dans ces crises à répétitions dont les PME sont toujours les victimes, quand les régions et banques vous lâchent, les clients vont voir ailleurs, car ce sont des financiers et plus rien d'autre.....Rendez-vous dans 6/7 ans......En attendant bravo et bon courage : il vous en faudra !

Commentez !


Combien font "1 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire