Après une année « exceptionnelle » pour accompagner la reprise, Bpifrance Bourgogne-Franche-Comté, suivie dans cette tâche par le Conseil régional, les fonds européens et l’Ademe, se dit parée pour épauler les trésoreries qui souffriraient trop du renchérissement de l’énergie, consécutif à la guerre ...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 8 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "4 plus 3" ?