HANDICAP. La Banque Populaire de Bourgogne et Franche-Comté s’appuie sur la société parisienne Delta Process pour offrir aux personnes sourdes et malentendantes un double service d’accès à ses prestations bancaires.

La connexion à une plate-forme téléphonique offre, via un opérateur spécialisé, la transcription instantanée de la parole ou une visio-interprétation en langue des signes.

Delta Process va monter dans le Jura deux plates-formes employant jusqu’à une vingtaine d’opérateurs chacune. L’entreprise spécialisée dans l’assistance au handicap récidivera dans la Nièvre.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La Banque Populaire de Bourgogne, Franche-Comté et Ain profite logiquement de la semaine nationale du handicap pour annoncer la mise en place d’un service facilitant le contact avec les personnes sourdes et malentendantes.

L’établissement financier s’adosse à la société parisienne Delta Process pour offrir à celles qui peuvent parler une transcription simultanée de la parole et à celles qui ne communiquent que par les signes, une visio-interprétation de ce langage gestuel.

Le service fonctionne très simplement car aucune installation spécifique n’est à prévoir. La personne sourde télécharge sur le site de son établissement bancaire une application, baptisée Acceo.

Elle se met dans la foulée en relation avec un opérateur Acceo (interprète ou transcripteur), via une webcam et un micro haut-parleur.

L’opérateur appelle ensuite la Banque Populaire (e-agence, plate-forme qui fait le lien avec l’agence physique ou directement le conseiller clientèle). La conversation peut alors commencer, à l’appui d’une transcription simultanée ou d’une traduction en langage des signes.

A noter que ce service peut également être utilisé pour les entretiens de visu, bureau et guichet d’accueil.

Un handicap qui touche de plus en plus de monde

Grâce aux bons en avant réguliers des technologies de l’information et de la communication, on se prend à rêver que les entreprises, comme les administrations, ouvertes au public adhèrent à ce système proposé par Delta Process (5 millions d’€ de chiffre d’affaires, une soixantaine de collaborateurs).

D’autant que plus de 6 millions de personnes souffrent d’un problème d’audition. Un nombre voué à croître fortement avec le vieillissement de la population et les nuisances sonores que subissent les jeunes (baladeurs, concerts, discothèques…).

En outre, le coût annuel facturé à la Banque Populaire : 4 000 € d’installation et 15 000 € d’abonnement ne représente pas une véritable charge pour ses frais généraux.

Pour développer ce type de communication à distance, Delta Process, fondée en 1993 par Hervé Allart de Hees, va monter des plates-formes de proximité en zone rurale.

Deux verront le jour dans le Jura, à Bellecombe (90 habitants) et près de Saint-Claude dans une ancienne gendarmerie.

À chaque fois, elles créeront une vingtaine d’emplois d’opérateurs (trices) formées durant deux ans, puis jusqu’à cinq ans, pour parfaitement maîtriser la transcription simultanée d’une conversation.

Dans un second temps, une autre plate-forme du même type verra le jour dans la Nièvre. «C’est aussi une manière de revitaliser les territoires», souligne Hervé Allart de Hees.

Deux idées fausses à corriger :

On ne naît pas sourd, on le devient.

Il n’y a pas une langue des signes, mais plusieurs langages des signes, à tel point que le peu de personnes qui la pratiquent en France ne se comprennent pas.

Les bons comptes de la Banque Pop Bourgogne, Franche-Comté, Ain

Total de bilan : 11,8 milliards d’€

Fonds propres : 1,5 milliard d’€

Chiffre d’affaires (PNB) : 331 millions d’€

568 000 clients, dont 79 000 professionnels

1819 salariés

186 agences

Crédit photos : Delta Process et Banque Populaire

Commentez !

Combien font "3 plus 5" ?