Plus de 40 % des patients affectés par ce que l’on appelle communément la « maladie du foie gras », consécutive de la malbouffe, présentent une nette amélioration avec le lanifibranor, un candidat-médicament sur lequel Inventiva, cotée à la bourse de Paris depuis février 2017, travaille. Après cette annonce, la valeur du titre a bondi. Si bien que la biotech de Dijon prépare son introduction sur le marché boursier américain, le NASDAQ.

La biotech dijonnaise Inventiva a dévoilé, le 15 juin dernier, les résultats d’une étude très attendue concernant le lanifibranor, un candidat-médicament dans la stéatohépatite non alcoolique (ou NASH de son acronyme anglophone Non-Alcoholic SteatoHepatitis, encore appelé......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "1 plus 6" ?