Plus de 40 % des patients affectés par ce que l’on appelle communément la « maladie du foie gras », consécutive de la malbouffe, présentent une nette amélioration avec le lanifibranor, un candidat-médicament sur lequel Inventiva, cotée à la bourse de Paris depuis février 2017, travaille. Après cette annonce, la valeur du titre a bondi. Si bien que la biotech de Dijon prépare son introduction sur le marché boursier américain, le NASDAQ.


La biotech dijonnaise Inventiva a dévoilé, le 15 juin dernier, les résultats d’une étude très attendue concernant le lanifibranor, un candidat-médicament dans la stéatohépatite non alcoolique (ou NASH de son acronyme anglophone Non-Alcoholic SteatoHepatitis, encore appelé maladie du soda ou maladie du foie gras).

La molécule découverte par l’entreprise de Daix, près de Dijon, revendique des résultats inédits, avec plus de 40 % des patients chez qui on observe une amélioration importante de la NASH, sans aggravation de la fibrose. Après l’annonce, la valeur du titre a été multipliée par trois, à plus de 13 €, avant de se stabiliser au-delà des 10 €.
Le contraste est violent par rapport au concurrent français Genfit qui travaillait sur la même maladie, et a annoncé une étude de Phase III très décevante, et a vu son cours dégringoler de plus de 65 % après son annonce. Telle est la dure règle pour les « pure-player » de la recherche biopharmaceutique.

 

bannierecommunebp

 

Fort de son succès, Inventiva va entamer la phase III, qui permettra d’étudier l’efficacité du candidat-médicament pendant plusieurs mois, sur environ un millier de patients. C’est au terme de cette étude que la question de la commercialisation du médicament se posera.
Pour l’heure, Inventiva est entrée en « silence radio », après avoir annoncé, le 19 juin dernier,  le dépôt d’un Document d’Enregistrement Form F-1 auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC ») américaine, préalable légal à son projet d’introduction en bourse au NASDAQ, la bourse de New York des sociétés de technologies avancées.

« Jefferies LLC, Stifel, Nicolaus & Company, Incorporated et Guggenheim Securities et LLC agissent en qualité de coordinateurs globaux et teneurs de livre associés de l’offre ;  H.C. Wainwright & Co., LLC agit en tant que chef de file, et Roth Capital Partners, LLC et KBC Securities USA LLC en tant que chefs de file associés pour l’offre aux Etats-Unis. Namsen Capital est intervenu en qualité de conseil en marchés de capitaux d’Inventiva », détaille un communiqué d’Inventiva.

 

 nouveau reseauconcept

 

Pour la biotech dijonnaise, il s’agit d’aller chercher des soutiens permettant de financer l’étude de phase III. Fort logiquement, c’est vers les USA que l’entreprise se tourne. Il s’agit là du principal marché concernant le « foie gras ». Près de 40 % des Américains souffriraient de cette pathologie de la malbouffe, contre 200.000 personnes en France. En outre, le coût du traitement potentiel est estimé à 10.000 €/an aux USA, et à moins de 4.000 €/an en France.


Revoir le reportage vidéo de Traces Ecrites News sur l'activité d'Inventiva en cliquant sur l'image. © Arnaud Morel.

video

 

Tout savoir sur les secteurs de la pharmacie et de la santé en Côte-d'Or avec

invest

Commentez !

Combien font "5 plus 3" ?