Cette entreprise du Haut-Rhin, propriété de l’industriel suisse Behr Bicher Cellpack, franchira un pas significatif à la fin de cette année, avec la mise sur le marché d’une poche « stand up » 100 % recyclable. En utilisant le même plastique pour l’emballage, le film imprimé et le bouchon, Cellpack va faciliter le tri et le recyclage. Destiné aux aliments pour bébés et purées de fruit, ce contenant souple devrait aussi trouver son marché dans les produits cosmétiques ou de nettoyage.

La révolution écologique du packaging plastique est en marche, et BBC Cellpack entend ne pas la rater. À ce fabricant d’emballages alimentaires basé à Illfurth (Haut-Rhin) se pose le même défi qu’à ses concurrents : faire en sorte que le consommateur puisse respecter les prochaines obligations législatives de montée de la part des recyclés dans les emballages plastiques en Europe, jusqu’à leur systématisation. La France, dans sa feuille de route de l’économie circulaire, s’est fixé l’objectif d’un recyclage intégral en 2025, alors que le taux se situe aujourd’hui à 26 %.


BPALCentreprise


Si le consommateur joue un rôle clé, le fabricant occupe une place tout aussi centrale, par des produits éco-conçus. BBC Cellpack, à ce titre, franchira un pas significatif à la fin de cette année, avec la mise sur le marché d’une poche « stand up » 100 % recyclable, qu’il a dévoilée ce printemps. 
Devenues courantes pour contenir les aliments pour bébés ou les purées de fruit, ces poches se composent aujourd’hui de nombreux matériaux, dont la séparation est compliquée et entrave leur recyclage.
La nouveauté « Cell Pouch » de l’entreprise haut-rhinoise utilise le même plastique pour l’emballage, le film imprimé et le bouchon, qui peuvent ainsi être jetés ensemble dans la poubelle du tri sélectif. Elle indique l’orientation vers laquelle Cellpack va de plus en plus tendre : développer des produits mono-matériaux alors que ses emballages mêlent aujourd’hui divers plastiques, du papier, de l’aluminium qu’il réunit notamment par le procédé du complexage, au moyen de matières naturelles comme la cire, mais aussi de colles avec solvants. 

Une technologie par ultra-son

emballagescellpack
Conçus pour l'alimentaire, ces emballages souples peuvent aussi trouver un marché dans les cosmétiques et les produits de nettoyage. © Cellpack.

C’est donc une vraie conversion technologique que la PME de 200 salariés se prépare à entreprendre, à laquelle la pousse aussi sa clientèle principale, composée de l’industrie agro-alimentaire, des PME aux groupes mondiaux. Mise au point avec ses fournisseurs fabricants de matériels d’emballage, la Cell Pouch « nous ouvre de nouveaux marchés vers l’alimentation infantile », souligne Estelle Gries, directrice marketing. Elle peut aussi s’appliquer aux produits cosmétiques ou de nettoyage.
Les poches ne représentent aujourd’hui que 9 % de l’activité, encore loin derrière les films (plus de 50 %) et les papiers enduits. La nouveauté entraîne un changement de process, par le passage d’un mode thermique à une technologie par ultra-son… qui présente aussi un intérêt pour le développement durable : « plus économe en énergie, elle est aussi plus précise, en permettant des soudures plus fines. Dès lors, les chutes de matière diminuent », poursuit Estelle Gries.
Cette évolution présente une autre vertu : redonner un coup de jeune à une entreprise qui donnait l’impression de porter son âge, plus de 80 ans. À tort d’ailleurs, car son activité requiert la maîtrise de nombreuses techniques différentes les unes des autres, dont l’impression par flexographie ou par héliogravure (celle-ci donnant des graphismes plus fins), l’enduction, le complexage ou encore le gaufrage qui consiste à créer un relief sur l’emballage, typiquement l’insertion d’informations en braille.

 

crri

 

Le spécialiste de l'emballage du groupe Behr Bicher Cellpack

L’installation de l’usine remonte aux années 1930 à Illfurth, dans le Sundgau alsacien. Son destin est lié à la Suisse voisine. Elle a appartenu au groupe Baumgartner Papiers de 1964 à 2008 avant de passer, depuis, dans le giron d’un autre helvétique, Behr Bicher Cellpack (BBC), un industriel polyvalent de 1.200 collaborateurs (chiffre d’affaires non communiqué, discrétion helvétique oblige…) dans l’équipement électrique, l’automatisation, la stérilisation de matériel médical, la plasturgie et donc l’emballage.
De cette dernière division, l’unité d’Illfurth constitue la spécialiste de l'emballage, avec le site de Lauterecken, dans le Palatinat allemand. La répartition de ces débouchés est assez stable dans le temps. Actuellement, la confiserie en représente 36 %, suivie des produits frais (charcuterie, viande, jambon, salades…) pour 23 %, des aliments de snacking à 21 %, enfin des fromages et produits laitiers (9%) et de l’hygiène corporelle et de la maison (8 %). Le site vend ses emballages en Europe et sur les principaux autres marchés mondiaux. 
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Armel NANGOdit :

    Bonjour. Je souhaite m'approvisionner en sachets plastiques légèrement rigides, qu'on peut sceller et desceller, d'une taille d'environ 7x10cm.

Commentez !

Combien font "7 plus 8" ?