VivaSanté soigne sa croissance dans les pays émergents

Publié par Didier Hugue, le 05 juin 2014
La R&D du groupe VivaSanté, en forte hausse, frise les 20 millions d'€.
La R&D du groupe VivaSanté, en forte hausse, frise les 20 millions d'€.

SANTÉ. Le groupe d'Hervé Le Lous vient d’implanter des filiales en Turquie, aux Philippines et au Chili et conclut des partenariats en Indonésie et en Corée du Sud.

Viva Santé publie aujourd’hui à Dijon, siège d’Urgo, sa principale filiale spécialisée dans les pansements et bandes de compression, d’excellents résultats 2013.

En croissance régulière chaque année, le budget R&D proche des 20 millions d’€ est principalement affecté à l'unité dijonnaise.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La liste de tous les pays émergents que VivaSanté cible comme futurs relais de croissance, est longue comme un jour sans pain.

« Nous venons d’ouvrir des filiales en Turquie, aux Philippines et au Chili et concluons des partenariats en Indonésie et en Corée du Sud », indique Pierre Moustial, le directeur général.

Le groupe (2400 salariés, dont 1000 employés hors de France), connu pour ses marques Urgo, Mercurochrome, Humex ou encore Juvamine, pose aussi des jalons au Mexique et en Colombie (*) et possède dorénavant sa propre société de distribution en Chine.

«Pour aborder ces marchés, nous nous basons sur quatre critères : l’existence d’une classe moyenne, la croissance du PIB, les difficultés d’accès réglementaire et le niveau des droits de douanes », explique le dirigeant.

Les résultats financiers publiés aujourd’hui 6 juin à Dijon, siège de la principale filiale Urgo, atteste d'une stratégie payante.

Machine de test pour l'industrialisation des futurs produits dans le centre de transposition industrielle de Dijon.
Machine de test pour l'industrialisation des futurs produits dans le centre de transposition industrielle de Dijon.

Un budget R&D en forte hausse

Sur les 536 millions d’€ de chiffre d’affaires réalisés en 2013, en hausse de 9%, l’international atteint les 208 millions (+11%) et les ventes dans les pays émergents dépassent les 50 millions.

«Nous les avons plus que doublées en trois ans », assure Pierre Moustial.

Pour convaincre les acheteurs du monde entier : hôpitaux, pharmacies et centrales d’achat des grandes surfaces, Vivasanté mise sur ses produits grand public à forte notoriété et l’innovation médicale.

Le budget R&D, en hausse de plus de 10% chaque année, atteint aujourd’hui les 19 millions d’€. Il est principalement affecté à Urgo médical (188 millions d’€ de chiffre d’affaires), premier fabricant européen de bandes de compression et le numéro trois pour les pansements de cicatrisation.

Le centre de transposition industrielle, inauguré l’an dernier à Dijon, vient tout juste de valider la fabrication d’un nouveau pansement pour plaies chroniques (escarres et ulcères).

Urgo lance par ailleurs en première mondiale une étude pour vérifier l’efficacité de son pansement dédié au traitement des pieds diabétiques, véritable fléau notamment au Mexique (**).

En l'absence de tout endettement, le groupe présidé par Hervé Le Lous compte également poursuivre son développement par une politique de croissance externe au rythme de deux acquisitions en moyenne par an. Les dernières en date concernent les sociétés Polfa Lodz en Pologne et Agave en Italie.

Vivasanté se dote d'équipements de plus en plus performants, notamment sur son principal site de Chevigny-Saint-Sauveur, près de Dijon.
Vivasanté se dote d'équipements de plus en plus performants, notamment sur son principal site de Chevigny-Saint-Sauveur, près de Dijon.

Quant à l’investissement dans l’outil industriel, il atteindra les 7 millions d’€ cette année avec en point d’orgue sur l’unité de Chevigny-Saint-Sauveur, près de Dijon, l’acquisition de nouvelles lignes dédiées aux pansements liquides (filmogènes) et aux sirops de la marque Alvityl.

(*) La Colombie bénéficie d’une croissance de son secteur pharmaceutique de 7%.

(**) Aux États-Unis, le coût de cette conséquence directe du diabète s’élève à 16 milliards de dollars.

Lire aussi sur le même sujet le journal Les Echos du 6 juin 2014.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : international, croissance externe, Santé, Pierre Moustial, Hervé Le Lous, Urgo, pansement, résultats financiers, VivaSanté, pays émergents

Découvrez également les articles associés :

La société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisièreLa société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisière
Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur

Commentez !


Combien font "2 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire