Un Center Parcs dans le Jura ou en Saône-et-Loire ?

Publié par Didier Hugue, le 19 décembre 2013
Le Center Parcs de Moselle : le Domaine des Trois Forêts. (D. van der Putten - DR PVPC)
Le Center Parcs de Moselle : le Domaine des Trois Forêts. (D. van der Putten - DR PVPC)

TOURISME. Le groupe Pierre & Vacances - Center Parcs veut implanter un sixième Center Parcs pour attirer la clientèle de la région lyonnaise et de la Suisse.

Deux sites restent à l’étude : la commune du Rousset, en Saône-et-Loire, et celle de Poligny, dans le Jura.

L’opérateur en immobilier de loisirs fera connaître son choix en début d’année prochaine.

Rémi Chaintron, président conseil général de Saône-et-Loire et François Patriat, président de région, tiennent aujourd’hui à Mâcon une réunion pour finaliser le dossier bourguignon.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Où le groupe Pierre & Vacances - Center Parcs (1,307 milliard d’€ de chiffre d’affaires, 7000 équivalent temps plein)  posera t-il les 400 cottages de son sixième Center Parcs : dans le Jura ou en Saône-et-Loire ?

Le choix du site d’implantation, entre la commune du Rousset, dans le canton de la Guiche (Saône-et-Loire), et celle de Poligny (Jura), interviendra en début d’année prochaine et pas question d’en savoir plus par l’opérateur en immobilier de loisirs.

Contacté, il rappelle juste le cahier des charges imposé : une localisation à moins de deux heures de la Suisse et de la région Rhône-Alpes avec desserte autoroutière, un terrain boisé de 100 à 120 ha, dont jusqu’à 5 ha de surface constructible, et la présence de plans d’eau, voire d’une rivière.

Mais aussi et pourrait-on dire surtout, « l’absence de contraintes environnementales du type zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff), Natura 2000, zones humides, ainsi qu’un espace vierge de toute urbanisation».

L’enjeu est important pour Pierre & Vacances - Center Parcs qui testera un nouveau concept d’espace d’accueil touristique dit « mid-size » avec seulement 400 cottages au lieu des 800 habituellement offerts à la location (*).

Il l’est aussi pour les deux territoires ruraux en lice qui verraient là un moteur à leur développement économique.

Le Center Parcs de Moselle : le Domaine des Trois Forêts (crédit photo : M. Laurent/CRT Lorraine – DR PVCP)
Le Center Parcs de Moselle : le Domaine des Trois Forêts
(crédit photo : M. Laurent/CRT Lorraine – DR PVCP)

160 millions d’€ d’investissement et 300 emplois directs

Le conseil général de Saône-et-Loire l’a bien compris. Rémi Chaintron, son président, tient aujourd’hui, en milieu de journée à Mâcon, une conférence en compagnie de François Patriat, le président de la région Bourgogne.

Elle a pour but d’affiner le dossier bourguignon, notamment au niveau du foncier forestier, et de montrer une unanimité des collectivités publiques.

Car ces dernières seront amenées, tout comme celles du Jura, à mettre la main à la poche.

Le groupe Pierre & Vacances - Center Parcs ne financera pas tout seul les 160 millions d’€ que représente l’investissement global.

Il compte qu'une partie des 60 millions pour réaliser environ 11 000 m2 d’équipements collectifs soient pris en charge par les collectivités, dont un centre aqualudique avec spa.

Pour satisfaire cette demande, une société d’économie mixte (SEM), dotée d'une capacité d'investissement de 15 millions d'€ devrait être constituée. Elle associerait le département de Saône-et-Loire, la région Bourgogne et d’autres investisseurs minoritaires.

« Mais attention, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi pour ensuite payer un déficit et je serai très vigilant sur ce point », indique François Patriat. Un son de cloche identique raisonne dans l’entourage de Rémi Chaintron.

Reste que le projet a de quoi faire rêver en termes de retombées sociales et fiscales. Durant les deux années que durera le chantier, entre 250 et 500 personnes travailleront sur place. Ensuite, ce sont environ 300 emplois directs qui seront créés.

De plus, de très nombreux partenariats seront conclus avec les commerçants, les artisans et les producteurs locaux.

C’est pourquoi, tant dans le Jura qu’en Saône-et-Loire, on cherche à gommer toutes les difficultés possibles et montrer une unanimité sans faille.

Il faudra toutefois compter avec quelques empêcheurs de tourner en rond. En Saône-et-Loire, l’association écologiste Capen se déclare viscéralement opposée à l’implantation d’un Center Parcs.

Il suffit de lire sa lettre n°79 sur le site Vivre à Chalon pour s’en convaincre : La Capen s'oppose à Center-Parcs

(*) Le groupe Pierre & Vacances - Center Parcs exploite actuellement quatre Center Parcs en France et en ouvrira un cinquième en 2015, près de Poitiers (Vienne). La formule est toujours la même, il vend ses cottages à des particuliers et des investisseurs institutionnels à qui il verse un loyer.

MISE A JOUR 19 DÉCEMBRE.

Rémi Chaintron, Président du Conseil général de Saône-et-Loire, et François Patriat, président de la Région Bourgogne se sont entendus le 19 décembre, sur le fait de créer ensemble une Société d’économie mixte « de dimension régionale », qui assurera la construction des équipements collectifs et « consolidera l’équilibre de financement des différents investissements prévus pour l’implantation du Center Parcs ».

Le protocole d’accord sur le montage entre Pierre & Vacances et les collectivités est prévu pour le 1er trimestre 2014. Le permis de construire et les démarches administratives, notamment en application de la loi sur l'eau sont prévus fin 2014. Les travaux devraient débuter en janvier 2016 pour une livraison l'été 2018.

Si le projet bourguignon est retenu, bien évidemment.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Territoires

Mots-clés : Franche-Comté, Bourgogne, Jura, Saône-et-Loire, tourisme, implantation, loisirs, Pierre & Vacances - Center Parcs, Center Parcs

Découvrez également les articles associés :

Qu’est-ce qui fait courir autant Olivier Sulpice, président-fondateur de Bamboo Edition à Mâcon ?Qu’est-ce qui fait courir autant Olivier Sulpice, président-fondateur de Bamboo Edition à Mâcon ?
UrbanLeaf décroche le premier prix du concours Initiative au Féminin Bourgogne - Franche-ComtéUrbanLeaf décroche le premier prix du concours Initiative au Féminin Bourgogne - Franche-Comté
Avec Creative Industrie, l'entrepreneur du bâtiment lorrain Stéphane Pariset parie sur la fabrication additiveAvec Creative Industrie, l'entrepreneur du bâtiment lorrain Stéphane Pariset parie sur la fabrication additive
Le fabricant alsacien de pains azymes Paul Heumann fête ses 110 ans en 2017Le fabricant alsacien de pains azymes Paul Heumann fête ses 110 ans en 2017

Commentez !


Combien font "6 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire