Trinaps lève avec succès 2,5 millions d’euros et construit un data-center à Belfort avec EuroCFD

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 11 janvier 2018

NUMÉRIQUE/BELFORT. L’opérateur de télécoms et d’Internet à Belfort compte doubler ses effectifs d’ici à trois ans grâce à un développement de la fibre optique et un data-center en travaux qui reçoit ce jeudi 11 janvier, la visite de la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay.
Créée avec EuroCFD, spécialiste de la simulation numérique, également à Belfort, la société commune Extendo Datacenter engage pour commencer 1,5 million d’€.

trinapsmaquette
La maquette du data-center en constructionet qui sera livré au printemps.

 

Peut-on encore parler de start-up au sujet de Trinaps ? L'opérateur de télécoms belfortain, créé voici 10 ans par trois étudiants de l'UTBM (Université de Technologie de Belfort Montbéliard) est désormais solidement ancré dans le paysage et confirme chaque année sa croissance et son développement.

Le chiffres d'affaires de 2017 devrait dépasser 1,7 million d’€, en hausse de 5 à 7%. « On est presque déçus, parce que cette fois, on ne va faire une croissance qu'à un chiffre, » plaisante Fabien Hazebroucq, l'un des associés de l’entreprise.

Trinaps compte actuellement une quinzaine de collaborateurs et devrait passer « assez vite » à 25 personnes, puis à une trentaine d'ici trois ans : des commerciaux, mais aussi des développeurs, des ingénieurs réseau, des techniciens en réseaux télécoms, un contrôleur de gestion.

 

Nicéphore Cité
Trinaps appuie aujourd'hui son développement sur la fibre optique, en proposant notamment des solutions d'Internet et de téléphonie multi-sites et, plus qu'un opérateur de services, la société devient un opérateur de réseaux.

 

« Comme on n'a pas notre propre réseau, on est indépendants et on peut s'appuyer sur tous les autres. Donc on choisit le meilleur pour répondre à la demande du client. C'est comme si on faisait un réseau privé », explique Fabien Hazebroucq.

 
Trinaps se targue ainsi d'avoir été le premier à proposer de la fibre optique en Haute-Saône : l'opérateur a raccordé le fabricant de produits vétérinaires Vétoquinol à Lure et la nouvelle zone d'activités de Ronchamp, La Filature.

 

Dépasser le statut de start-up

trinapseurodata
Le data-center mobilise dans un premier temps 1,5 million d'€.

 

Avec un tel développement, l'enjeu pour l'entreprise est de se structurer en termes de process, d'outils, de gestion etc., pour, justement, dépasser ce statut de start-up : « On sent qu'on doit passer un cap », explique Fabien Hazebroucq. D'autant que Trinaps va enfin concrétiser un projet qui était dans les cartons depuis plusieurs mois : la création d'un data-center.


Pour cela, l'entreprise s'associe à EuroCFD, spécialiste de la simulation numérique, société elle aussi installée à Belfort. EuroCFD travaille avec de grands opérateurs comme GE, Safran, Thales et avait besoin de trouver une solution pour abriter de gros calculateurs. Une alliance est donc née entre les deux opérateurs dans une société fille, Extendo Datacenter, détenue à 60% par Trinaps et 40% par EuroCFD.

Avec le soutien d'Invest PME (groupe Siparex), la société de gestion de fonds dédiée aux PME de la région Bourgogne-Franche-Comté, de Bpifrance, de la Banque Populaire et du Crédit Agricole, Trinaps a réussi à lever 2,5 millions d’€, sous forme de fonds propres et de prêts bancaires pour accélérer son développement et financer son engagement dans le data-center.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites


L'investissement de départ est de l'ordre de 1,5 million. Les travaux sont en cours d'achèvement sur une plate-forme du Techn'hom louée à Tandem, la société d'économie mixte prenant en charge une partie des travaux (dont le coût est ensuite répercuté sur les loyers).

Puis s'ajouteront  de nouvelles baies informatiques : « C'est un outil où il faudra toujours investir », explique Fabien Hazebrouq.

Le dirigeant décrit ce data-center comme « un écrin pour stocker des données. Il permettra d'assurer une sécurité physique et logistique, tout en étant très ouvert pour ceux qui doivent y accéder. » Les clients disposeront ainsi d'un espace de travail pour accueillir leurs propres clients et valoriser leur équipement.


Le local représente au total 1.600 m², dont 700 m² seront occupés au départ. « Ce sera un puzzle où il sera facile de rajouter des pièces, afin de s'adapter au marché. On ne sait pas encore si on devra répondre à des demandes d'abord de grands groupes ou de PME. On sait juste que nos clients sont intéressés. Ils nous demandent quand est-ce que cela arrive ? »


Réponse : au printemps de cette année.

 

 

datatroisassocies
Les trois associés d'Extendo Datacenter (de droite à gauche) : Karim Loueslati (EuroCFD), Gauthier Douchet et Fabien Hazebroucq. © Samuel Carnovali.

 

Photos fournies par l'entreprise.

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Territoire de Belfort, Belfort, fibre optique, numérique, data center, Trinaps, Bourgogne Franche-Comté, EuroCFD

Découvrez également les articles associés :

Le groupe dijonnais de magasins bio La Vie Saine à l’assaut du couloir rhodanienLe groupe dijonnais de magasins bio La Vie Saine à l’assaut du couloir rhodanien
Multiple médaillé de l’équipement sportif, Abéo poursuit sa croissance externe avec l’acquisition d’une société en ChineMultiple médaillé de l’équipement sportif, Abéo poursuit sa croissance externe avec l’acquisition d’une société en Chine
Le cartonnier Smurfit Parnalland surfe sur la performance à l’export des vins de BourgogneLe cartonnier Smurfit Parnalland surfe sur la performance à l’export des vins de Bourgogne
Le Jurassien Roch Constructeur Bois fait de l’économie circulaire une stratégie gagnanteLe Jurassien Roch Constructeur Bois fait de l’économie circulaire une stratégie gagnante

Commentez !


Combien font "5 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire