Thermodyn monte en puissance au Creusot

Publié par Traces Ecrites News, le 01 juin 2010

Thermodyn La filiale de GE Oil & Gas, spécialiste des compresseurs centrifuges et des turbines à vapeur, recrute une cinquantaine de personnes et renforce son ingénierie pour démarrer de nouveaux programmes de recherche. Elle investit de 4 à 5 millions d’euros par an dans son outil industriel. Thermodyn (251 millions d’euros de chiffre d’affaires, 550 salariés), fabricant de compresseurs centrifuges pour les secteurs pétrolier et gazier ainsi que de turbines à vapeur inférieures à 45 mégawatts, dans le domaine des énergies renouvelables, de l’industrie et des forces navales, passe la crise sans douleur. «La relance de la prospection d’énergies fossiles, les besoins accrus en stockage de gaz et le développement de la biomasse, de la valorisation des déchets ménagers ou encore l’arrivée d’opérateurs dans le solaire thermique concentré, portent notre activité», justifie Benoit Rivet, le directeur général. Pour assurer un carnet de commandes plein à un an, l’entreprise du Creusot (Saône-et-Loire), filiale de GE Oil &Gas, renforce son effectif d’une cinquantaine de personnes. Les recrutements intéressent toutes les catégories sociales, du cadre ingénieur à l’ouvrier monteur, en passant par le technicien gestionnaire de projet. «Nous musclons tout particulièrement le service après vente ainsi que notre ingénierie», précise le dirigeant. Thermodyn accueille sur son site de 31 500 m2 d’ateliers et de bureaux, sur plus de 8 hectares de terrain, un centre de R&D d’une vingtaine de personnes. 4 à 5 millions d’investissements annuels De nouveaux programmes de recherche confidentiels y seront prochainement lancés, le fabricant ne livrant que des produits sur mesure. À l’image de ce compresseur accouplé à un moteur, moins gourmand en place, deux fois moins bruyants et plus facile d’entretien, conçu par les ingénieurs maison. L’investissement chez Thermodyn va aussi bon train, avec en moyenne 4 à 5 millions d’euros injecté chaque année. «Il porte, en dehors du renouvellement nécessaire de certaines machines, sur l’accroissement de nos capacités d’essais, car notre clientèle aime toujours vérifier le bon fonctionnement de leurs prochains équipements», explique Benoit Rivet.

Crédit photo : Thermodyn.

Évolution du chiffre d’affaires de Thermodyn depuis 2006 2006 : 212 millions d’euros, 2007 : 184 millions d’euros, 2008 : 212 millions d’euros, 2009 : 251 millions d’euros, 2010 : 260 millions d’euros (prévisionnel).

Plus d'info : www.thermodyn.com



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : turbines à vapeur, GE Oil & Gas, Le Creusot, Bourgogne, Thermodyn

Découvrez également les articles associés :

A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale
La Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à NogentLa Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à Nogent
Dans les Vosges, le groupe de BTP Livio développe un vocabulaire avant-gardiste pour un octogénaireDans les Vosges, le groupe de BTP Livio développe un vocabulaire avant-gardiste pour un octogénaire
Les équipementiers de l’automobile de l’Est améliorent encore leurs performancesLes équipementiers de l’automobile de l’Est améliorent encore leurs performances

Commentez !


Combien font "7 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire