Traces Ecrites News, le club
  • Charlois
  • Groupe Seb
  • Brassserie de Vézelay
  • Excelliance

Mots-clés : football

Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne

Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne

SPORT ET BUSINESS/DIJON. L'équipe bourguignonne de ligue 1 de football, classée onzième cette dernière saison, attire nombre d’amateurs de ballon rond par son jeu vif et souvent tranchant. Les dix-neuf soirs de match à domicile, le stade du Dijon Football Côte-d'Or (DFCO) est aussi devenu un rendez-vous obligé pour un parterre de chefs...
Lire la suite >
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

ECO)BREF. L’équipementier sportif franc-comtois Abéo entre en bourse. L’américain Zimmer Biomet prend le contrôle de LDR Médical à Troyes. L’application antigaspillage mummyz.fr s’ouvre aux boulangers et restaurateurs. L’allemand Car-Ita implante un second site de production en Moselle. Le négociant Vins de...
Lire la suite >
Pourquoi l’A.J. Auxerre risque la rétrogradation administrative ?

Pourquoi l’A.J. Auxerre risque la rétrogradation administrative ?

[caption id="attachment_28074" align="alignleft" width="300"] L'A.J. Auxerre n'est plus la machine à fabriquer des talents comme par le passé.[/caption] FOOTBALL. En s’écartant depuis trois ans de son modèle économique : une « machine à fabriquer » des talents footballistiques, puis à les revendre (1), le club de football bourguignon, aujourd’hui en ligue 2, a lourdement plombé...
Lire la suite >
Dijon : foot, fête et fric

Dijon : foot, fête et fric

Sport. Avec sa qualification historique en ligue 1, l’équipe de football de la capitale bourguignonne change de dimension économique. Explications ! Encore enivrés par sa montée en ligue 1 (*), le 27 mai à Angers, le Dijon Football Côte-d’Or (DFCO) a levé le voile, dès le lendemain, sur les contours du club pour la saison à venir. Première urgence, entre les mains de la ville de...
Lire la suite >
L'essentiel de la semaine

L'essentiel de la semaine

En bref. - Je t'aime moi non plus. Dans une interview à notre confrère "La Presse Bisontine", François Rebsamen déclare : «Que le maire de Besançon sorte de son sentiment d'infériorité». Le maire de Dijon estime que «c'est à tort que Besançon a peur de Dijon». Il explique que le développement des capitales bourguignonne et comtoise est lié dans les domaines universitaires,...
Lire la suite >