Mots-clés : agroalimentaire

Nectars de Bourgogne ou l’œnologie du jus de fruits

Nectars de Bourgogne ou l’œnologie du jus de fruits

Agroalimentaire. Comment travailler la baie de cassis différemment qu’en liqueur ou crème, tout près de la ville de Dijon (Côte-d’Or) qui en a fait un emblème, voire un symbole, à l’instar du pain d’épices et de la moutarde ? Direction Mercueil, non loin de Beaune, chez Emmanuelle Baillard, la pétulante fondatrice de l’entreprise Nectars de Bourgogne (900 000 € de chiffre...
Lire la suite >
Au bon vieux temps des escargots à la bourguignonne

Au bon vieux temps des escargots à la bourguignonne

Terroir. La recette de l'escargot préparé à la bourguignonne est née à Bassou. L'histoire se souvient du père Vallée, aubergiste de ce village de l'Yonne, près de Migennes, qui servait à ses hôtes des escargots au beurre d'ail et les fit connaître dans la capitale grâce à la malle-poste. Toujours installée dans le berceau historique, la Maison Billot, revient aux sources, en...
Lire la suite >
Au bon vieux temps du lait de ferme

Au bon vieux temps du lait de ferme

Tendance. L'idée est séduisante et dans l'air du temps : des distributeurs automatiques de lait cru apparaissent sur les parking des grandes surfaces. L'initiative revient à des éleveurs à la recherche d'une voie de diversification. Second à s'être installé en Franche-Comté (1), Raphaël Chamoutin fait un bilan mitigé de près de 6 mois d'activités sur le parking du Géant Casino de...
Lire la suite >
Festins de Bourgogne remet le couvert dans l’Yonne

Festins de Bourgogne remet le couvert dans l’Yonne

Acquisition. Trop à l’étroit sur son site de Chemilly-sur-Yonne, dédié aux préparations de composants culinaires et plats cuisinés, Festins de Bourgogne vient de racheter l’ancienne usine de cornichons d’Amora-Maille (Unilever) à Appoigny, dans le même département. Distante de quelques kilomètres, la future unité de 7 000 m2  nécessite un investissement de 2 millions d’euros...
Lire la suite >
Eurogerm engrange son blé d’hiver

Eurogerm engrange son blé d’hiver

Croissance. Depuis quelques mois, la société Eurogerm, cotée à la bourse de Paris et spécialiste des améliorants pour la panification, des correcteurs de meunerie et des ingrédients céréaliers, ne cesse de faire parler d’elle. A lire notamment nos récents articles concernant l'accord conclu avec le groupe japonais Nisshin Seifun et la création d'une filiale américaine à Boston...
Lire la suite >
Au bon vieux temps des bonbons d’autrefois

Au bon vieux temps des bonbons d’autrefois

Terroir. L’histoire des Anis de l’Abbaye de Flavigny, à Flavigny-sur-Ozerain (Côte-d’Or), pourrait se raconter comme un roman. Avec ses personnages, son décor historique et les milliers d’anecdotes qui ponctuent l’aventure de ce petit bonbon, d’un gramme et aux sept arômes, qui se vend aujourd’hui aux quatre coins de la planète. Car qui n’en a pas dégusté au moins une...
Lire la suite >
Eurogerm pointe son nez aux Etats-Unis

Eurogerm pointe son nez aux Etats-Unis

Croissance. L’entreprise de Saint-Apollinaire (Côte-d’Or), spécialiste des améliorants pour la panification et des ingrédients pour la meunerie, crée une filiale à Boston (Etats-Unis) pour couvrir tout le continent nord américain. «Le marché potentiel représente environ un milliard de dollars et nous ambitionnons, dans les 5 à 7 ans, de réaliser 10 millions de dollars...
Lire la suite >
Coteau des Saveurs tisse sa toile gourmande

Coteau des Saveurs tisse sa toile gourmande

Agroalimentaire. Il va vite Jérôme Martin, président du groupe Coteau des Saveurs, spécialisé dans le conditionnement et la distribution à domicile de produits du terroir frais et ultra-frais : viande, fromages, charcuterie… Créée en 1999 à Meursault (Côte-d’Or), l’entreprise (5,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, 90 personnes) a pris depuis 2004 ses quartiers à...
Lire la suite >
Vive la Bourgogne imprime sa marque

Vive la Bourgogne imprime sa marque

Promotion. La vingtaine d’entreprises agroalimentaires regroupées sous la bannière commune Vive la Bourgogne, une association créée en 2007, assureront aujourd’hui et demain la promotion de leurs produits du terroir sur le marché d’intérêt national (MIN) de Rungis. Qu’ils s’appellent Gaugry (fromages), Fallot (moutarde), Mulot et Petijean (pain d’épices), Nectars de Bourgogne...
Lire la suite >
Lincet multiplie ses fromages

Lincet multiplie ses fromages

La fromagerie Lincet, implantée sur deux sites : à Saligny (Yonne) et à Vaudes (Aube), va investir ces trois prochaines années plus de 2 millions d’euros pour développer ses productions de Chaource, de Brillat Savarin, de Délice de Bourgogne… L’investissement prévoit de spécialiser l’unité de Vaudes sur le Chaource en accroissant les capacités de fabrication de 25%. Ce...
Lire la suite >
Sur les chemins de traverse des journées du patrimoine

Sur les chemins de traverse des journées du patrimoine

Portes ouvertes. Traditionnellement, les journées du patrimoine qui se déroulent les 18 et 19 septembre, mettent à l'honneur les monuments historiques. Parce que le patrimoine, c'est aussi les édifices que l'on construit aujourd'hui et, dans un autre registre, les savoir-faire de nos terroirs, deux opérations portes-ouvertes ont attiré notre attention. Dans le Territoire de Belfort, le...
Lire la suite >
Cohiro en couveuse à la fac de médecine de Dijon

Cohiro en couveuse à la fac de médecine de Dijon

Start-up. Un prof de la fac de médecine qui devient chef d'entreprise : ce profil encore rarissime devrait se multiplier avec la volonté des universités de valoriser les travaux de la recherche publique en faveur de l'industrie. Docteur en biologie du développement à l'université de Bourgogne, Patrick Dutartre est depuis décembre dernier, président de Cohiro. Installée dans les locaux...
Lire la suite >
Georges Paris imprime sa marque à l’exportation

Georges Paris imprime sa marque à l’exportation

L’imprimeur de Nuits-Saint-Georges (Côte-d’Or) muscle ses capacités de production d’étiquettes, sa spécialité, en s’offrant une presse 7 couleurs pour satisfaire des contrats à l’étranger, notamment en Algérie, au Nigeria ou encore en Mauritanie. L’investissement s’élève à 1,5 million d’euros et s’ajoute à une enveloppe annuelle, dédiée au renouvellement des...
Lire la suite >