Suntec, bien dans ses pompes

Publié par Didier Hugue, le 17 janvier 2013

MÉCANIQUE. Sous l’impulsion de son président Dominique Emaille, le numéro un mondial des pompes à combustibles liquides conforte son leadership avec des progressions de commandes de 30 à 40%.

Après une période difficile, liée à une dette senior de 15 millions d’€ qui vient d’être remboursée, l’entreprise rebondit grâce à des innovations dans des équipements plus écologiques : chaudières à condensation ou pompes pour navires aux normes Morpol.

Son outil industriel bénéficie d’un programme d’investissement sur six ans (2008-2013) de 8 millions d’€ et la R&D d’un budget annuel de 500 000 €.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Écouter Dominique Emaille vous parler de Suntec (29 millions d’€ de chiffre d’affaires, dont 97% à l’export, 185 salariés) invite à prendre son temps.

Le président du premier fabricant mondial de pompes à combustibles liquides - par la technologie de l’hydraulique à engrenage -, implanté à Longvic, près de Dijon (Côte-d'Or), vit son métier avec une passion communicative.

Nommé en juin 2007, cet ingénieur centralien intègre une entreprise qui rencontre alors quelques difficultés financières. Rachetée à son actionnaire américain, courant 2001, par le fonds d’investissement français ICEO (*), elle doit supporter une dette senior qui pénalise fortement sa capacité financière.

«Nous venons de la rembourser entièrement par un crédit bancaire à moyen terme qui permet une économie annuelle très substantielle», se félicite Dominique Emaille.

Cette situation n’a toutefois jamais affecté les investissements industriels. Suntec conduit depuis 2008 un programme de 8 millions d’€ qui s’achèvera fin 2013.

Il faut visiter les 10 000 m2 d’ateliers pour se rendre compte de la qualité des équipements en place et du savoir-faire des personnels. «Le taux de retour est inférieur à 20 000 € par an», se félicite le dirigeant.

D’ici, sortent des pompes pour des chaudières domestiques, mais également des pompes semi-industrielles et industrielles, à l’attention des cimenteries, des déchetteries et des navires.

D’importants contrats en Chine et aux États-Unis

Le fabricant détient 65% de ce marché mondial et conforte aujourd’hui ses positions commerciales.

Le rachat en avril 2009 de la filiale américaine (25 personnes), située à Glasgow (Kentucky) lui offre un potentiel de croissance très important outre-Atlantique.

«Nous rayonnons déjà sur 90% du marché de la pompe domestique et le récent accord d’exclusivité sur trois ans conclu avec Beckett, leader américain des brûleurs à fioul, nous offre de très belles perspectives. Et ce d’autant que les ravages provoqués par l’ouragan Sandy nécessite de changer des millions de chaudières», explique Dominique Emaille.

En Chine, Suntec vient de signer avec le distributeur Zhong An, basé à Hong-Kong et qui possède une succursale à Shanghai, un contrat d’envergure qui concerne la mise en route d’un site Internet dédié aux ventes de pompes en ligne pour les professionnels.

L’innovation porte aussi les développements présents et futurs. La mise au point de pompes intégrant de carburants verts ouvre toute grande la porte à nouveaux débouchés.

Et notamment la nouvelle pompe modulante pour tous types de carburants : kérosène, gazole, biofioul végétal, blend…, qui permet 20% de gains de consommation énergétique, 20% de réduction des rejets de gaz à effet de serre, ainsi qu’une diminution de 75% des rejets polluants (NOx).

L'industriel travaille également sur des équipements pour les navires, qui respectent la norme Marpol d’utilisation d’un fioul léger à moins de 200 milles nautiques des côtes.

Que quoi voir l’avenir avec optimisme certain !

Chiffres complémentaires :

Production : 1 million de pompes par an

Principaux marchés : Asie, Afrique, Moyen-Orient : 31% ; États-Unis, Canada : 39% ; Allemagne : 13% ; Italie : 11% ; autres pays européens : 16%

Clientèle : constructeurs de brûleurs : 55% ; distributeurs : 45%.

(*) A l’origine filiale de Sundstrand, sous-traitant pour l’aviation et l’industrie pétrolière aux États-Unis, le fabricant a pris son indépendance en 1984 sous le nom de Suntec .

Crédit photo : Gilles Le Roux, directeur industriel de Suntec



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Dijon, international, Investissement, Suntec, Dominique Emaille, pompes à combustibles

Découvrez également les articles associés :

La société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisièreLa société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisière
Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur

Commentez !


Combien font "7 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire