Sporthopéo lance une pédale intuitive pour les handicapés avec le financement participatif

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 25 novembre 2016

INNOVATION/MONTBELIARD. Start-up hébergée par l'incubateur d'entreprises de Numérica, à Montbéliard, Sporthopéo a mis au point un système qui facilite, pour les handicapés, la pratique du vélo à des fins sportives ou de rééducation.
Pour lancer son entreprise en janvier, son gérant, Julien Tripard, fait appel au financement participatif avec la plateforme KissKissbankbank.

 

sporthopeofixation
Le système innovant de la start-up Sporthopéo se fixe sur une pédale de vélo. © Sporthopéo. 

 

Le premier prototype dormait dans les tiroirs de Yannick Adam, rééducateur au centre Bretegnier à Héricourt (Haute-Saône). En 2009, l’établissement de réadaptation fonctionnelle avait lancé un défi du handicap : rejoindre La Rochelle à Biarritz à vélo, par étapes. L’un des participants, amputé d'une jambe, souhaitait pédaler avec sa prothèse. Yannick Adam imagine alors un système qui permet d'associer la pédale du vélo et le pied de la prothèse. Essai concluant, mais sans suite.

 

En 2015, Julien Tripard décroche son master STAPS (professeur de sports), spécialisé en rééducation fonctionnelle. Dans le cadre de ses études, il effectue un stage de trois mois au centre Bretegnier, où il rencontre Yannick Adam, son tuteur de stage. Le début d'une aventure entrepreneuriale.

 

L’étudiant et son tuteur décident de reprendre le système imaginé en 2009 et de le perfectionner, avec comme principe la simplicité et l'adaptabilité. Avec l'aide d'un ingénieur – stagiaire de l'UTBM (Université de technologie de Belfort-Montbéliard), ils réalisent un prototype avec une imprimante 3D.

 

banquepopulaire

 

Le principe est effectivement simple : un support plastique permet d'adapter un aimant à une pédale ; un autre aimant se place sous le pied de la prothèse. Tous les deux sont fixés par des « scratch » très résistants. Le pied peut ainsi être dégagé de la pédale par simple glissement de côté : plusieurs aimants de différentes puissances permettront d’adapter le système à la force de chacun.

 

Aujourd'hui, l'entreprise baptisée Sporthopéo est dans les startings-blocks. L’équipe du projet est hébergée depuis septembre 2015 et jusqu'en mars 2017 dans l'incubateur d'entreprises de Numérica, à Montbéliard. Elle a également remporté la bourse French Tech de Bpifrance (banque publique d'investissement), d’un montant de 20.000 €.

 

Une SAS doit être créée en janvier 2017. Pour financer le lancement du produit, sa production et sa commercialisation, Sporthopéo fait appel au financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank. L'objectif est de collecter 20.000 €. Démarrée il y a quelques jours, la collecte doit se terminer le 22 décembre 2016.

 

500 pièces la première année

 

sporthopeopedale
Sporthopéo va d'abord lancer une pédale simple, puis une version connectée. © P.-Y. Ratti.

 

Julien Tripard, le futur dirigeant de la start-up pense produire 300 unités pour commencer, en espérant atteindre 500 ventes la première année. La fabrication sera assurée dans le Pays de Montbéliard, par la société d'injection plastique Allrim à Audincourt (qui a réalisé le prototype) et par EMG à Etupes, spécialisé dans la fabrication de pièces mécaniques.

 

La commercialisation débutera avec le produit de base, dont le prix devrait être de 110 €. Suivra en mars ou avril 2017 une version « connectée », dont les capteurs ont été développés par Frecnsys à Besançon. Cette version devrait être vendue autour de 200 €.

 

Connectée à un smartphone ou une tablette, la pédale offrira les fonctionnalités habituelles des outils connectés des sportifs (calories consommées, fréquence de pédalage), mais elle mesurera aussi la force d'appui sur chaque pédale, afin de détecter des déséquilibres.

 

exercice_illegal_boucle

 

Dédiée aux personnes qui souffrent d’un trouble sensitif ou moteur aux membres inférieurs, et qui ne veulent renoncer à être sportifs - ou dans le cadre d'une rééducation-, la pédale de Sporthopéo s’adresse également aux personnes valides.

 

« Ce sera un outil de prévention utile pour les cyclistes valides car une différence de force de pédalage peut provoquer des déséquilibres du bassin, et par répercussion, des lombalgies », explique Julien Tripard.

 

D’autres applications sont possibles dans d'autres disciplines sportives : équitation, moto, sports de glisse, avec toujours le même principe d’un électro-aimant qui remplacerait la classique attache, de chaussure de ski par exemple.

 

Là aussi, une version avec capteur est dans les cartons, avec possibilité de mesurer si le skieur fait davantage porter son poids sur l'avant que l'arrière, et ainsi corriger ce défaut.

 

Côté emploi, Sporthopéo envisage le recrutement d'un commercial en 2017, et, ultérieurement, un technicien et un ingénieur en recherche et développement.

 

sporthopeogerant
Julien Tripard, le futur dirigeant de la start-up . © P.-Y. Ratti.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Pays de Montbéliard, handicap, cycles, Numérica, Frecnsys, financement participatif, crowdfunding, Bourgogne Franche-Comté, KissKissBankBank, Sporthopéo, pédale connectée, Julien Tripard , Yannick Adam, centre Bretegnier, EMG, Allrim

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "6 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire