Traces Ecrites News, le club
  • Domaine Faiveley
  • EDC
  • Hotel La Cloche
  • Acadir

Sodemo redémarre en monoplace Formule 4

Publié par Christiane Perruchot, le 18 mai 2015

AUTOMOBILE/BOURGOGNE. Sodemo vient d'entamer le premier championnat britannique de la nouvelle monoplace Formule 4 pour lequel Ford Racing l'a choisie comme motoriste, en attendant le démarrage du championnat australien en juillet.

Tout en poursuivant son métier d'équipementier pour le sport automobile, l'entreprise nivernaise, installée sur le circuit de Magny-Cours (Nièvre), se protège d'un creux de la vague comme celui qu'elle a connu dans les années 2000.

Elle entame une diversification dans l'aéronautique et participe à des travaux de recherche sur des véhicules moins gourmands.

 

moteur_2
Sodemo a deux métiers : la préparation de moteurs... ©Traces Ecrites.

 

Motoriste et équipementier électronique pour le sport automobile, Sodemo entame un nouveau départ. Comme sa voisine Mygale avec qui elle l'a co-développée, la nouvelle monoplace Formule 4 offre à la PME dirigée par Guillaume Maillard de belles perspectives.

 

Développée sous l'égide du pôle performance de Nevers Magny-Cours, cluster d'entreprises spécialisées dans l'équipement des véhicules de compétition, cette nouvelle série agréée par la Fédération internationale de sport automobile (FIA) lui donne l'occasion de vendre sa double compétence de motoriste et d'électronicien.

 

Le championnat britannique qui vient de démarrer, bientôt suivi de l'australien, génère une  commande de 80 à 100 moteurs sur 3 ans, pour le compte de Ford Racing. Parallèlement, Sodemo fournit à Mygale, toute l'électronique du système de pilotage (faisceaux, boîte de vitesse, volant) des voitures qu'elle motorise, quant à elle, pour le chinois Geely (groupe Volvo), pour le championnat local.

 

Victime de la crise du sport automobile dans le milieu des années 2000, Sodemo se prémunit d'un retour de bâton. Reprise en 2007 par Guillaume Maillard, un passionné de sport auto et pilote à ses heures, l'entreprise qui emploie aujourd'hui une trentaine de personnes, a vu fondre son chiffre d'affaires. De 5 millions d'€ au moment de la reprise, il est descendu en dessous des 3,5 millions réalisés en 2014, mais retrouve aujourd'hui une phase ascendante.

 

sodemohaut
...et l'électronique. ©Traces Ecrites.

Moteur d'ULM

 

Pour redresser la barre, le P-DG amorce une diversification de ses marchés, hors compétition automobile. La motorisation aéronautique représente déjà 30% du chiffre d'affaires.

 

Dernier développement, au stade du prototype, un moteur d'ULM bicylindre, plus léger, devrait, selon le P-DG, trouver rapidement son marché. Bpifrance a apporté son soutien à la mise au point réalisée par son équipe d'ingénieurs. La production devrait pouvoir démarrer dans un an.

 

L'entreprise entend également participer à l'évolution de la technologie automobile vers des véhicules moins gourmands en carburant. Elle participe au projet de véhicule hybride Eolab de Renault, précisément sur une boîte de vitesse « révolutionnaire ».

 

La proximité de l'Isat, l'école d'ingénieurs spécialisée dans l'automobile, apporte une matière grise bienvenue sous la forme de contrats de doctorants. En attendant un aboutissement des recherches, l'entreprise recrute en prévision de la montée en puissance des formules 4. Les profils vont du motoriste assembleur au mécanicien, en passant par des techniciens spécialistes de l'injection.

 

exercice_illegal_boucle

 

maillardQui est Guillaume Maillard ?

 

Ce Vosgien, ingénieur en génie des matériaux, dit parler couramment l'anglais, l'allemand (on l'a vérifié au hasard d'une conversation téléphonique impromptue) et l'espagnol, grâce à une carrière internationale dans l'industrie qui l'a mené successivement chez Sommer Allibert comme chef de projet export, puis chez Faurecia comme chargé du développement industriel en Asie.

 

Avant de racheter Sodemo fin 2007, son dernier poste l'a conduit au Japon en tant que directeur général de Faurecia au Pays du soleil levant.

 

C'est comme pilote amateur qu'il a découvert la Nièvre, où il est désormais bien ancré au point de faire de la politique. Adjoint à l'économie du maire de Nevers sous l'étiquette de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI), dont il a conduit la liste aux municipales de 2014, et conseiller communautaire chargé du numérique, Guillaume Maillard a figuré à la 16ème position sur la liste UDI-MoDem emmenée par Nathalie Griesbeck et Quentin Dickinson dans la région Est aux européennes, la même année.

 

En décembre, on pourrait bien retrouver aux élections régionales, ce proche de François Sauvadet, le président du conseil général de la Côte-d'Or candidat à la tête de liste de la droite républicaine.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Bourgogne, Nièvre, circuit automobile de Nevers-Magny-Cours, équipementier automobile, Sodemo, Mygale, sport automobile

Découvrez également les articles associés :

Les cours du vin de Bourgogne peuvent-il enfin baisser ce dimanche de la vente aux enchères des Hospices de Beaune ?Les cours du vin de Bourgogne peuvent-il enfin baisser ce dimanche de la vente aux enchères des Hospices de Beaune ?
 Salon BE 4.0 les 20 et 21 novembre à Mulhouse : « Dès qu’il existe un outil de production, on peut mettre du 4.0 » Salon BE 4.0 les 20 et 21 novembre à Mulhouse : « Dès qu’il existe un outil de production, on peut mettre du 4.0 »
En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast
Dans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau lingeDans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau linge

Commentez !


Combien font "10 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire