Traces Ecrites News, le club
  • Gaston l'escargot
  • CEN Group
  • Diamatec
  • Charlois

Simonin illustre la France à l'exposition universelle de Milan

Publié par Didier Hugue, le 05 mai 2015

BOIS/FRANCHE-COMTÉ. Ouverte le 1er mai, l’Exposition Universelle de Milan s'est donnée comme défi d'esquisser l'avenir alimentaire de la planète.

Pour le charpentier franc-comtois Simonin qui a construit le pavillon de la France, le défi fut technique.

Retour sur cette incontestable réussite que viendra saluer, le 25 mai, la présidente de la Région Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, à l'invitation de l'Adib, l'interprofession du bois régionale.

Selon Paris Match, les Qatari, les Italiens et les Français se disputent déjà le rachat de cette construction entièrement démontable.

 

simoninmilan
Dominique Simonin, l'un des fondateurs de l'entreprise Simonin (3ème à partir de la gauche) en compagnie de l'équipe de maîtrise d'oeuvre du pavillon France, l'agence d'architecture X-TU et Laverne, Paysage et Urbanisme. ©Expo 2015 Milano.

 

Quel parcours depuis 1967, date de la création de l’entreprise par les quatre frères Simonin : Jean-Marie, Dominique, Joseph et Louis !

 

L'entreprise est aujourd'hui l'affaire de ses salariés, avec en tête Christian Balanche, le président, Christophe Segard et Didier Droz-Vincent, les deux directeurs généraux : ils l'ont reprise en 2009 via un achat à effet de levier bancaire.

 

Ce spécialiste de la charpente en lamellé-collé, panneaux de toiture isolants, bardage et autres maisons à ossature bois, implanté à Montlebon, dans le Haut-Doubs, a l’innovation rivée dans ses gènes.

 

Il n’est donc pas étonnant qu'il ait été choisi pour réaliser la structure du pavillon France de l’Exposition Universelle de Milan 2015 qui se déroule jusqu'au 31 octobre 2015. Car ce contrat de 4 millions d’€, décroché en conception-réalisation auprès du ministère de l’Agriculture avec l’agence d’architecture X-TU de Paris, n’a pas été une mince affaire.

 

Le bâtiment de 3 600 m2 fait de multiples courbures, présente sur trois étages l’agriculture, la pêche et l’agroalimentaire français. Fabriqué avec le bois des forêts franc-comtoises, il a été imaginé pour être démontable et remontable ailleurs. « Chaque pièce cintrée est unique et conçue de façon à n'avoir aucune surprise à la pose », précise Didier Droz-Vincent, directeur général.

 

simoninhaut
L'assemblage des poutres et pièces est réalisé selon un sytème breveté qui rend les connexions invisibles. ©Expo 2015 Milano.

Connexions invisibles

 

Outre la difficulté de fabriquer des poutres d’une telle portée, le savoir-faire de Simonin (20,5 millions d’€ de chiffre d’affaires, 100 salariés) réside dans sa solution d’assemblage.

 

Grâce à son système breveté Résix®, développé  depuis les années 2000, les connexions des pièces en bois sont invisibles.

 

Contrairement à ce qui se pratique traditionnellement, ici pas de plaques de boulons et de broches.

 

On perce le bois pour y insérer des barres métalliques, puis on y injecte une résine époxy qui scelle l’ensemble. Au final : une performance technique accrue et une facilité de transport.

 

Pour conduire de nouveaux développements, la PME a accueilli récemment le fonds d'aide aux PME Audacia dans son capital, à hauteur de 13,14%, moyennant une levée de fonds de 2,421 millions d’€. « Ils sortiront, dans des conditions avantageuses pour nous, fin 2019 », précise le directeur général.

 

Cet argent frais consolide les besoins en fonds de roulement et permet d’investir dans un premier temps dans un bâtiment de stockage des bois de 1600 m2 que l'entreprise construira elle-même avant l'été, et de remplacer l'un de ses centres d'usinage.

 

Simonin a aussi l'ambition de multiplier ses chantiers à l'étranger, qui représentent aujourd'hui près d'un tiers du chiffre d'affaires. La vitrine offerte par l'exposition universelle de Milan devrait lui faciliter la tâche.

 

simoninconstruction
Pendant la construction qui a démarré à l'automne 2014. ©Simonin.

 

magazine

 

Ce portrait d'entreprise est l'un des 60 que la rédaction de Traces Ecrites News a retenu pour l'édition 2015 de son magazine annuel Le Best Of.

 

A découvrir et en vente ici.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : construction bois, Franche-Comté, Doubs, exposition universelle, filière bois, Simonin, Adib, lamellé collé, Audacia

Découvrez également les articles associés :

A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie
A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI
Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier   Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier
Le plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienneLe plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienne

Commentez !


Combien font "1 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire