Séquanie Énergie s'inspire du tournesol

Publié par Traces Ecrites News, le 15 juillet 2010

La mairie d'Audincourt, dans le Pays de Montbéliard, va coiffer ses locaux annexes d'une trentaine de panneaux photovoltaïques pas ordinaires. Accrochés sur un support pivotant motorisé, ils vont suivre la course du soleil, d'Est en Ouest. Une innovation qui s'inspire du tournesol.

L'entreprise bisontine Séquanie Énergie est le concepteur de ce système dont le gain de productivité est évalué à 30% par rapport aux systèmes classiques fixes.

Un automatisme calcule l'heure du lever et du coucher du soleil, selon la saison et l'altitude, et dessine l'angle de balayage du panneau, jusqu'à de 240 degrés.

L'installation est simple : les panneaux ne sont pas accrochés mais lestés au toit. De fait, seules les toitures terrasses, traditionnelles ou végétalisées, peuvent en être ainsi équipées. Le marché est néanmoins vaste : les locaux industriels et tertiaires, les équipements publics ainsi que les immeubles de logements.

«Malgré un tarif de rachat de l'électricité à 31,4 centimes le kilowatt crête, inférieur aux  panneaux intégrés à la toiture, le système est avantageux car l'énergie est produite sur une durée quotidienne plus grande», précise John Philips, ingénieur.

Créée en 2007 par Michel Romand, la PME de 5 salariés a déposé un brevet avec une extension internationale et reçu le trophée 2009 du salon Innovia à Dole (Jura).

La société Eurocade à Dampierre-les-Bois (Doubs), spécialisée dans le câblage pour l'industrie automobile, a aidé Sequanie Énergie à développer l'automatisme.

Crédit photo : Séquanie Énergie



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, photovoltaïque, Séquanie Energie

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

Commentez !


Combien font "7 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire