Retour sur les Trophées des Femmes de l’Economie dans le Grand Est à Reims

Publié par Christiane Perruchot, le 27 juin 2017

TROPHÉES/GRAND EST. La 4ème édition des Trophées Les Femmes de l’économie dans le Grand Est, a distingué 18 femmes dirigeantes, le 21 juin dernier.
Les six lauréates d’or vont maintenant concourir pour la finale nationale des territoires le 15 décembre à Paris.
Elles seront rejointes par les lauréates bourguignonnes et comtoises, pour lesquelles les candidatures d’une première édition sont ouvertes  (lien ici) et qui seront récompensées le 14 novembre.
Une initiative à laquelle s’est associée Traces Ecrites News, comme déjà depuis l’an dernier dans le Grand Est.
Découvertes des lauréates alsaciennes, lorraines et champenoises.

 

laureates
Les lauréates rassemblées autour de la marraine de l'édition du Grand Est, Marie-Jo Zimmermann, auteure de loi sur la représentanton des femmes dans les conseils d'administration.

 

Les lauréates d’Or

 

• Amandine ZIMMERLE, directrice générale de SOS Micro 57 (Moselle) a reçu le Trophée Femme chef d’entreprise.

 

De la vente d’ordinateurs en 2009, elle a fait évoluer sa petite entreprise en société de services informatiques. Elle très investie dans les associations numériques locales, notamment Grand Est Numérique et Femina Tech qu’elle a fondée en 2015.
 
• Catherine GASMI POMARES, dirigeante de B2S Business Support Services (Bas-Rhin), a reçu le Trophée Femme dirigeante.

 

Connaisseuse du marché nord-africain pour avoir occupé des fonctions de ressources humaines chez Manpower en Tunisie, elle rejoint le groupe de relations clients B2S et y développe deux filiales, l’une Strasbourg, l’autre à Casabanca.
 

banniere-635x102


• Muriel NAIVIN, directrice générale d’Epsilon Global Com (Marne), a reçu le Trophée Femme Communicante.

 

Entrée il y a six ans au capital de la société qui l’avait embauchée dix ans plus tôt, elle dirige cette agence de communication à Reims de 40 salariés. Son prochain projet : un magazine sur la Champagne, pour valoriser la région et le champagne.
 
• Valérie MULLER, P-DG de Talent Business Solutions (Bas-Rhin), a reçu le Trophée Femme à l’international.

 

Une agence à l’Ile Maurice est la prochaine étape de développement de la SSII que cette développes fondée il y a cinq ans. Son passé de sportive de haut niveau la guide dans le management de ses équipes.
 

pomareszimmerle
A gauche, Catherine GASMI POMARES, dirigeante de B2S Business Support Services (Bas-Rhin), Trophée Femme dirigeante. A droite, Amandine ZIMMERLE, directrice générale de SOS Micro 57 (Moselle), Trophée Femme chef d’entreprise.


• Anne-Claire GOULON, co-gérante du Groupe Livio (Vosges), a reçu le Trophée Femme innovation sociale.

 

Depuis l’an dernier, elle est co-gérante de ce groupe du bâtiment et de génie civil de la famille Pedduzzi (environ 80 millions d’€ de chiffre d’afaires), bien connue dans les Vosges. En charge du développement des services tranversaux, elle impulse de nombreuses initiatives sociales, en lien avec des associations locales.
 
• Déborah FINDEIS SCHÄFER, présidente d’Alim’ento (Moselle), a reçu le Trophée Femme chef d’entreprise prometteuse.

 

Autodidacte, elle s’est lancée en janvier 2016 le défi de créer un élevage de grillons dans sa région, en Moselle, destinés à l’alimentation humaine (Traces Ecrites News lui avait consacré un article, lire ici). Elle vient de réussir la première levée de fonds nécessaire à la commercialisation d’une première gamme sucrée, salée et nature.

 

mullergoulon
A gauche, Valérie MULLER, P-DG de Talent Business Solutions (Bas-Rhin), Trophée Femme à l’international. A droite, Anne-Claire GOULON, co-gérante du Groupe Livio (Vosges), Trophée Femme innovation sociale.

 

Les lauréates d’argent et de bronze


• Audrey COLLARD, directrice générale de Collard SA (Marne) est lauréate d’argent prix Femme Dirigeante.

 

Après avoir travaillé à l’accompagnement des créateurs d’entreprises, puis dans un réseau de magasins indépendants de cycles, elle rejoint l’entreprise familiale spécialisée dans les matériels pour les espaces verts. Elle en prend la direction générale en 2015 aux côtés de son père, en attendant la transmission totale.



• Anne DEBENATH, responsable de site chez Omya (Vosges) est lauréate de bronze prix Femme Dirigeante.

 

Cette diplômée de l’Ecole nationale supérieure de géologie de Nancy prend à seulement 25 ans la direction de l’usine d’Estival Clairefontaine, dans le milieu très masculin de l’industrie minérale. 



•   Véronique THIEL, fondatrice de SEED (Bas-Rhin) est lauréate d’argent prix Femme Innovation Sociale.

 

En 2003, suite au rachat de Steelcase (mobilier de bureau) qui l’employait, elle décide de créer son entreprise. Ce sera un cabinet de ressources humaines.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

 

•  Virginie VINET, présidente de Lysea Lady Green (Bas-Rhin) est lauréate d’argent prix Femme à l’International.

 

Après un parcours dans des agences pubicité, notamment à Montréal (Canada), elle crée son entreprise à Eckbolsheim en 2011, spécialisée dans les cosmétiques bio pour adolescentes. Ils sont aujourd’hui présents dans 500 points de vente, dans 15 pays. 



•  Sonya RENDA, gérante de Ceremonia (Moselle) est lauréate de bronze prix Femme à l’International.

 

Lorsqu’elle se lance dans l’aventure Ceremonia, une entreprise d’organisation de réceptions, elle est encore en poste dans sa précédente entreprise. La gérante est aussi très impliquée dans plusieurs réseaux d’entreprises, dont le Centre des Jeunes Dirigeants de Moselle qu’elle présida jusqu’en 2015.



•  Nicole BUCK, Directrice Générale de la Galerie d’art Nicole Buck (Bas-Rhin) est lauréate d’argent prix Femme Communicante.

 

La galerie d’art contemporain qu’elle a créé voici 30 ans à l’ombre de la cathédrale de Strasbourg est un tremplin international pour nombre d’artistes. Elle fit également rentrer la bande dessinée dans les lieux d’exposition.


 

naivinalimento
A gauche, Muriel NAIVIN, directrice générale d’Epsilon Global Com (Marne), Trophée Femme Communicante. A droite, Déborah FINDEIS SCHÄFER, présidente d’Alim’ento (Moselle), Trophée Femme chef d’entreprise prometteuse.


• Anne-Marie JEAN, Déléguée territoriale du Groupe La Poste en région Grand Est (Bas-Rhin) est lauréate de bronze prix Femme Communicante.

 

Diplômée d’HEC, elle est aujourd’hui directrice territoriale de La Poste en Alsace, un retour dans sa région à laquelle elle dit être très attachée.



• Aude-Alexandra BEATON, Fondatrice de Passionartly (Meurthe-et-Moselle) est lauréate d’argent prix Femme Chef d’Entreprise Prometteuse.

 

Diplômée de l’EM Strasbourg, elle fonde il y a trois ans une galerie d’art en ligne. Sa singularité, une partie de la commission de chaque vente est reversée à des associations caritatives, au choix de l’acheteur. 



• Valérie MANNARELLI, Présidente d’OJH (Haut-Rhin) est lauréate de bronze prix Femme Chef d’Entreprise Prometteuse.

 

Grâce à des QR codes collés sur chaque objet et reliés en bluetooth à une application smartphone, impossible de ne plus identifier le contenant de son sac à main. Cette fille de maroquinier étend maintenant son système aux mallettes professionnelles. 



•  Carole GERMAIN, Gérante de Senior Compagnie (Aube) est lauréate d’argent prix Femme Chef d’Entreprise.

 

Après dix ans dans le milieu hospitalier, elle crée à Troyes son entreprise de maintien des personnes âgées ou handicapées à domicile. Lancée en 2013, l’entreprise compte aujourd’hui 99 salariés et se développe en franchise.


 

 Ecole des vins


•  Claude SCHOUMAKER, Directeur Général Expert-comptable et Commissaire aux comptes de CPA (Meurthe-et-Moselle) et Sylviane BERTACCHI, Directrice générale des Réceptions Bertacchi (Marne) sont co-lauréates de bronze prix Femme Chef d’Entreprise.

 

Entrée au début des années 1980 dans le cabinet d’expertise comptable SECPH à Longwy (devenu depuis CPA), Claude Schoumaker reprend ses études pour obtenir son diplôme. En 2008, elle devient directrice générale de la société qui compte aujourd’hui 50 salariés.

 

Sylviane Bertacchi baigne depuis toute petite dans la restauration puisque ses deux grands-mères, raconte t-elle, avaient chacune leur affaire. Installée aujourd’hui à Bézannes, elle développe une activité de traiteur, restauration et d’accueil de réceptions. 




Roger Martin BTP
Article classé dans : Agenda

Mots-clés : Haut-Rhin, Grand Est, Bas-Rhin, Vosges, La Poste, Aube, Meurthe-et-Moselle, SOS Micro 57, B2S Business Support Services, Epsilon Global Com, Talent Business Solutions, Groupe Livio, Alim’ento, Collard SA, Omya, SEED, Lysea Lady Green, Ceremonia, Galerie d’art Nicole Buck, Passionartly, OJH, Senior Compagnie, CPA, Réceptions Bertacchi

Découvrez également les articles associés :

L'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites NewsL'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites News
Les premiers trophées des Femmes de l’Economie en Bourgogne-Franche-Comté couronnent vingt talents d'entrepreneusesLes premiers trophées des Femmes de l’Economie en Bourgogne-Franche-Comté couronnent vingt talents d'entrepreneuses
Voici les nommées des premiers Trophées des Femmes de l’Economie Bourgogne-Franche-Comté Voici les nommées des premiers Trophées des Femmes de l’Economie Bourgogne-Franche-Comté
Les nominées des Trophées Les Femmes de l’Economie dans le Grand EstLes nominées des Trophées Les Femmes de l’Economie dans le Grand Est

Commentez !


Combien font "8 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire