Réserver sa place en maison de retraite

Publié par Christiane Perruchot, le 23 juin 2011

Personnes âgées. Ce jeudi à Miserey-Salines (1), près de Besançon (Doubs), le groupe de BTP Cola fait d'une pierre deux coups. Installé dans la région parisienne, le bisontin Vincent Cola revient au pays pour lever le voile sur une forme d'investissement encore peu courant dans la pierre et, sur son ambition de développer un réseau de résidences séniors dans l'est de la France.

8400 habitants du canton d'Audeux sont conviés à découvrir son projet de résidence, baptisée Voda, qu'il entend mettre en chantier en début de l'année prochaine dans la petite ville de Miserey-Salines (2174 habitants).

«Les gens sont attachés à leur village, surtout quand ils prennent de l'âge et beaucoup n'imaginent pas partir en maison de retraite même à Besançon, malgré sa proximité (2)», indique Vincent Cola, le jeune président qui incarne la 4ème génération du groupe familial.

Aussi leur propose t-il d'investir dans un logement sous le régime de la loi Scellier LMNP (loueur meublé non professionnel). Au moment de l'achat, l'acquéreur bénéficie d'une déduction d'impôt de 18% du prix hors taxes réparti sur 6 à 9 ans et récupère la TVA. En cas d'emprunt, aucun apport personnel n'est exigé.

«Je suis convaincu que l'aspect investissement local peut séduire, sans compter que ce type de placement a une rentabilité supérieure à un investissement locatif traditionnel», affirme le dirigeant.

Qu'il ait l'intention de l'occuper un jour ou pas, l'acquéreur loue son bien à une personne âgée, par l'intermédiaire de la société d'exploitation dédiée à la gestion de l'établissement. Filiale de Cola Investissements, cette société réservera 30% de son capital à des médecins locaux afin de s'assurer un service médical de proximité.

Non médicalisé, donc réservée aux personnes valides ou peu dépendantes, l'établissement qui s'assimile à ce que l'on appelait autrefois une maison de retraite, proposera toutefois des prestations médicales à la demande avec des médecins libéraux.

20 résidences dans l'est d'ici 2014

Cette toute première opération devrait être suivie d'autres, dans un secteur où le promoteur dit avoir observé une pénurie de l'offre : le triangle Besançon, Nancy, Lyon. Il vise 20 projets de ce type dans l'Est d'ici 2014.

D'ores et déjà, des contacts sont  pris du côté de Chalezeule, également dans l'agglomération de Besançon. «Le foncier n'est pas un problème si le maire joue le jeu», précise t-il.

Les statistiques confirment que le marché est porteur. Dans le Doubs, département dans la moyenne nationale, on estime à 250 000 les séniors qui n'arrivent pas à trouver une résidence adaptée (médicalisée ou non).

Les résidences seront toutes à taille humaine, pas plus de 50 chambres. «Nous multiplions aussi les espaces collectifs, afin que les résidents puissent se retrouver et la taille des logements allant de la chambre au T2 permettra d'accueillir des couples».

Celle de Miserey-Salines comprendra 28 chambres, 14 studios avec kitchenette et 4 appartements T2.

Vincent Cola se dit aussi attentif au tarif de l'hébergement, entre 1400 à 2000 € suivant la taille du logement, services inclus (restauration, animations, blanchisserie). Il compte sur la conception bioclimatique de la résidence pour maîtriser les charges d'exploitation.

Confiés à une équipe locale de maîtrise d'oeuvre réunie par l'architecte Thierry Ferrand (Châtillon-le-Duc), les deux bâtiments  mitoyens (3300 m2 au total), reliés par une galerie vitrée, bénéficieront de l'énergie solaire passive, renforcée par des panneaux solaires sur le toit pour l'eau chaude.

(1) A la Salle polyvalente de Miserey-Salines (25480), en présence du maire Marcel Felt, le jeudi 23 juin 2011, de 18h à 20h.

(2) A une dizaine de minutes de Besançon.

Photos: Traces Ecrites et Thierry Ferrand, architecte.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, Doubs, promotion immobilière, personnes âgées, loi Scellier

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

1 réponse(s) à "Réserver sa place en maison de retraite"

  1. DE PAOLI Didierdit :

    INFORMATION : Parce qu'ils sont assimilés à des BIC, les LMNP peuvent adhérer à un Centre de Gestion Agréé. Le principal avantage sera pour eux de bénéficier d'une réduction d'impôt de 915 € pour frais de tenue de comptabilité et d'adhésion à un CGA. Ainsi, les honoraires d'un cabinet comptable et la cotisation à un CGA peuvent être intégralement couverts par la réduction d'impôt !

Commentez !


Combien font "9 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire