Repris par ses cadres, le groupe métallurgique M-Plus agrandit son siège social près de Belfort

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 05 septembre 2017

MÉTALLURGIE/BELFORT. Cet été, François Didier, le fondateur du groupe franc-comtois M-Plus, a passé la main à ses quatre directeurs.
Invest PME et des investisseurs institutionnels locaux accompagnent ce bel exemple de transmission préparée de longue date.
Un agrandissement est d’ores et déjà programmé pour accélérer la robotisation et développer la fabrication additive.

 

mplusequipe
Les trois directeurs français de M-Plus : David Wojciechowski, François Cortinovis, Philippe De Abreu (de gauche à droite) qui reprennent l'entreprise avec Philip Csaba, leur collègue hongrois. © Pierre-Yves Ratti.

 

Pas de repreneur extérieur, pas de rupture. A l'orée de l’été, le groupe M-Plus, spécialisé dans la chaudronnerie et l’usinage, a changé de mains en douceur.

 

En juillet, le groupe implanté à Lachapelle-sous-Rougemont, entre Belfort et Mulhouse, annonçait son rachat par l'équipe de management : François Cortonovis, directeur général du groupe, Philippe De Abreu, directeur général de Macplus, Csaba Philip, directeur général de Toolstyle (en Hongrie) et David Wojciechowski, directeur général de Mecaplus.

 

« Soucieux de préserver la culture du groupe, son indépendance et son implantation régionale, François Didier, son fondateur, a souhaité transmettre son entreprise à ses quatre directeurs généraux », indiquait le communiqué alors diffusé.

 

Cette phrase résume le cœur de la démarche de transmission lancée voici plusieurs mois et qui aboutit alors que François Didier a passé la cap des 60 ans l'an dernier.

 

635x106pxl

 

Ce dernier ne tourne pas pour autant totalement la page : il reste président d'un comité consultatif qui l'occupera à temps partiel et permettra surtout de souligner la continuité dans le changement.

 

Autrement dit, poursuivre le développement de l'entreprise qui a augmenté son chiffre d’affaires de 10 millions d’€ en deux ans. De 22 millions d’€ en 2014, il a atteint 32 millions en 2016, dont 80% à l'exportation avec un résultat d'un peu plus de 5%.


Pour procéder à cette reprise et prévoir les développements futurs, l'équipe de cadres dirigeants a apporté des fonds propres à hauteur de 3,5 millions d’€. Invest PME, société de gestion de fonds dédiés aux PME de Bourgogne - Franche-Comté, est entrée au capital à hauteur de 8%.

 

Les cadres se sont aussi appuyés sur des banques régionales (et ils insistent sur cet aspect !) et ont reçu le soutien d'Aire Urbaine Investissement, du Réseau Entreprendre et sont en attente d'une décision pour une aide du conseil régional.

 

Robotisation et fabrication additive

 

mpluspiece
M-Plus est spécialisé dans la production de pièces complexes et de sous-ensembles en superalliages, métaux durs et aciers inoxydables, principalement sur les secteurs de l’énergie et de l’aéronautique. © Pierre-Yves Ratti.

 

L'ancrage local est aussi marqué par la volonté de demeurer à Lachapelle-sous-Rougemont, avec un projet d'extension de l'ordre de 1.500 m², qui représente un investissement d'environ 1,5 million d’€.

 

L’agrandissement accueillera les nouvelles activités qui doivent permettre à l'entreprise de continuer sur sa trajectoire de développement : des procédés spéciaux de traitement de matériaux, des gains de productivité grâce à l’acquisition de robots et la fabrication additive pour laquelle le groupe a toujours dans les cartons un projet d'une filiale, Dinamis.

 

Dans ce domaine, M-Plus a accueilli avec satisfaction l’annonce de l'implantation par GE d'un centre de production 3D à Belfort ou dans sa région.


Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

Les dirigeants de M-Plus espèrent bien travailler en partenariat avec GE, soit pour la fourniture de prototypes, soit davantage pour assurer la finition des pièces produites dans le nouveau site.


Pour l'instant, Dinamis n'est pas encore une entreprise, parce qu'elle n'a pas franchi le cap de la production en série, mais elle représente une offre du groupe pour la réalisation de prototypes 3D. La création de la filiale n'est plus qu'une question de temps, affirment les repreneurs.

 

mplussoudeur
Le groupe M-Plus est composé de quatre entités : à Lachapelle-sous-Rougemont, Macplus, plus spécialement ancré dans la chaudronnerie et Mecaplus, dans les produits usinés. En Hongrie, Toolstyle et désormais Macplus Hongrie. © Pierre-Yves Ratti.

 

Globalement, l'ambition des repreneurs est de conserver et consolider leur position de fournisseurs de rang 1 auprès des donneurs d'ordre mondiaux, aussi bien dans le domaine de l'énergie que de l'aéronautique qui représente 5% de l’activité.


En terme de croissance externe, M-Plus espère toujours trouver une entreprise « jumelle » aux États-Unis : autrement dit, une entreprise de taille similaire, avec la même culture d'entreprise qui lui permettrait de se rapprocher des donneurs d'ordres d’Amérique du Nord.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Belfort, Métallurgie, transmission d'entreprise, Macplus, Mecaplus, fabrication additive, Université Bourgogne Franche-Comté, M-Plus, réseau Entreprendre Franche-Comté, Siparex, Bourgogne Franche-Comté, Invest PME, Toolstyle, Dinamis

Découvrez également les articles associés :

PSA investit 165 millions d’€ pour produire deux nouveaux moteurs moins polluants sur son site de Trémery, en MosellePSA investit 165 millions d’€ pour produire deux nouveaux moteurs moins polluants sur son site de Trémery, en Moselle
A Besançon, et depuis peu à Dijon, Âges et Vie invente la colocation pour les personnes âgéesA Besançon, et depuis peu à Dijon, Âges et Vie invente la colocation pour les personnes âgées
Egger injecte 60 millions d’euros en trois ans dans son usine de panneaux mélaminés dans les VosgesEgger injecte 60 millions d’euros en trois ans dans son usine de panneaux mélaminés dans les Vosges
Sous pavillon allemand, la papeterie Wepa dans l’Aube s’est mise en ordre de marcheSous pavillon allemand, la papeterie Wepa dans l’Aube s’est mise en ordre de marche

Commentez !


Combien font "8 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire