Remise à plat du raccordement ferroviaire de l’EuroAirport ?

Publié par Traces Ecrites News, le 02 septembre 2010

Le président de la Région Alsace Philippe Richert (UMP) entend «remettre à plat» le dossier du raccordement ferroviaire de l’EuroAirport Bâle-Mulhouse à la LGV Rhin-Rhône. Nullement pour le remettre en cause, mais pour changer de tactique.

Alors que le sujet avance - lentement et en catimini - en s’efforçant de grignoter collectivité par collectivité des engagements sur son financement, l’élu souhaite le porter «le plus vite possible » en débat public, dans le but d’en faire ressortir l’intérêt aux yeux de tous.

Et de voir ensuite quel plan de financement monter…

La démarche actuelle, qui a permis de réunir virtuellement un quart du budget estimé à 180 millions d’euros, lui paraît trop étriquée. «Si les Suisses estiment le projet de premier intérêt pour eux, on peut attendre de leur part une contribution de 25 à 30 % », a déclaré Philippe Richert fin août, en marge de la visite du « raccordement court » (ou shunt) de Mulhouse sur la LGV Rhin-Rhône.

Pour l’heure, le canton de Bâle-ville et l’Etat fédéral ont consenti 25 millions d’euros, soit 14 % du budget. «Le raccordement est important pour toute l’Alsace », a ajouté l’élu, confiant dans sa capacité de convaincre l’Etat.

RFF a été chargé le 30 juin de conduire les études, à l’issue d’un comité de pilotage convoqué par le préfet du Haut-Rhin.

Dans un entretien récent au quotidien bâlois Basler Zeitung, le président et le directeur de l’Euroairport ont fixé l’objectif de mise en service à 2017.

Crédit photo : EuroAirport Basel-Lulhousse.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Mulhouse, Euroairport Bâle-Mulhouse

Découvrez également les articles associés :

Le mouvement de l’agriculture urbaine gagne du terrain à Dijon et en Côte-d’OrLe mouvement de l’agriculture urbaine gagne du terrain à Dijon et en Côte-d’Or
Bienvenue dans le Dijon de 2030, une métropole intelligente et connectéeBienvenue dans le Dijon de 2030, une métropole intelligente et connectée
Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir

Commentez !


Combien font "8 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire